4. LE CODE DES LIEUX

FaceBook  Twitter  Mail

4.1 CONTRIBUTIONS DE L'AME DU MONDE

"Rabbi Yohanan dit : Depuis le jour de la destruction du Temple, la prophétie a été retirée des prophètes et a été donnée aux fous et aux enfants" (Baba Batra 12,b) .

 

 

Exeptimmo72dpi

 

Correspondances

 

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,

Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

(...) 

 

Charles BAUDELAIRE, in Les Fleurs du Mal.

 

Vers dorés

Eh quoi ! Tout est sensible !
(PYTHAGORE)

Homme, libre penseur ! Te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose ?
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l'univers est absent.

Respecte dans la bête un esprit agissant :
Chaque fleur est une âme à la Nature éclose;
 DSC0474Un mystère d'amour dans le métal repose;
« Tout est sensible ! » Et tout sur ton être est puissant.

Crains, dans le mur aveugle, un regard qui t'épie :
A la matière même un verbe est attaché...
Ne la fais pas servir à quelque usage impie !

Souvent dans l'être obscur habite un Dieu caché; Et comme un oeil naissant couvert par ses paupières,
Un pur esprit s'accroît sous l'écorce des pierres !

Gérard de NERVAL in Les Chimères.

 

 


La Promesse

Voici le lieu du monde où tout est revenu

Après tant de départs, après tant d'arrivées

Voici le lieu du monde où tout est pauvre et nu

Après tant de hasards, après tant de corvées

 

Voici le lieu du monde et la seule retraite

Et l'unique retour et recueillement

Et la feuille et le fruit et le défeuillement

 

Et les rameaux cueillis pour cette unique fête

Voici le lieu du monde où tout rentre et se tait

Et le silence et l'ombre, et la charnelle absence

Et le commencement d'éternelle présence

Le seul réduit où l'âme est tout ce qu'elle était

 

Charles PEGUY

 

 

Web Analytics