LE CODE DE L'AVE MARIA - AVM

FaceBook  Twitter  Mail

photo 1 copie

(Eglise de La Croix-en-Brie - 77)

Dans les archives de l'Ordre du Temple au Portugal, on a trouvé trace de cet enseignement ésotérique templier, disparu en France, qui rappelons-le, rejettait la Croix du Christ, mais vouait un culte particulier à Marie. De fait à Myriam de Magdala (Marie-Madeleine), sûrement la compagne de Yeschouah, et peut-être même son co-instructeur spirituel. Mais le rôle de la Mère était aussi bien reconnu, et pour cause.

Dans la visite de l'Ange Gabriel lui annonçant sa conception, la Vierge Marie, sa Mère, reçut le Souffle fécondant de l'Esprit-Saint.

Lors de la Crucifixion de Jésus-Christ, à sa descente de la Croix, Marie reçut le corps de son Fils entre ses bras (la fameuse Piétà.)

                                                                                         

 

 

 

 

                                                                     (Photos Wikipédia)

 

 

 

 

A ce moment, elle lui insuffla à son tour ce Souffle qu'elle avait reçu à l'origine de l'Archange, afin qu'Il ressuscite.

Ainsi, quand on récite AVE MARIA (Salut Marie), on récite en même temps les trois syllabes A - V - M, correspondant au fameux AOM, la syllabe germe primordiale des Hindouistes, incluse dans leur fameux mantra, AOM Namah Shivaya.

 

Tous les chemins mènent à Dieu, et même... 

« Moi, Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie (*); personne ne va vers le Père sans passer par moi. » (Jean 14, 6)

 

© Eric LE NOUVEL

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Web Analytics