LE CODE DE LA TORAH

FaceBook  Twitter  Mail

 

CodeTorah
 

(Lithographie d'Ithzak GREENFIELD, d'Ein Karem près de Jérusalem : "L'épaisseur des Tables de la Torah.")

« L'Eternel a établi un Code dans Yaacov, et institué une Loi en Israël. » (Ps.78,5)

 

LE PREMIER CODE DE LA TORAH, LA PARACHA "EN TÊTE"

 

Voici le premier Code de la Torah qu'il faut d'abord connaître avant de chercher plus loin.

Soit partir du premier mot, et du sens premier littéral (PSCHAT), qui détermine l'orientation de la Paracha elle-même, permettant ensuite l'accès à un autre degré d'interprétation.

 

Béréchit

Au commencement



Noa'h

Noé



Lekh Lekha

Eloigne-toi



Vayéra

(Se) révéla



'Hayei Sarah

La vie de Sarah Toledot

L'histoire



Vayétsé

Sortit



Vayichla'h

Envoya



Vayéchev

Demeura



Mikets

Intervalle



Vayigach

S'avanca



Vaye'hi

Vécut


Chémot

Les Noms



Vaéra

J'ai apparu



Bo

Rends-toi



Bechala'h

Eut laissé partir



Yitro

Jethro



Michpatim

Les statuts



Téroumah

Une offrande



Tetsavé

Tu ordonneras



Ki Tissa

Quand tu feras



Vayakhel

Convoqua



Pekudei
Distribution

Vayikra

Appela



Tsav

Ordonne



Chemini

Huitième



Tazria

Ayant conçu



Metsora

Lépreux



A'harei

Après la mort



Kedochim

Saint



Emor

Parle



Behar

Au mont



Be'houkotaï
Selon mes lois

Bamidbar

Dans le désert



Nasso

Le relevé



Béhaalotekha

Quand tu disposeras



Chela'h

Envoie toi-même



Kora'h

Coré



'Houkat

Un statut



Balak

Balak



Pin'has

Phinéas



Matot

Tribus



Massei
L'itinéraire

Devarim

Paroles



Vaet'hanane

J'implorai



Eikev

Prix



Reeh

Voyez



Choftim

Des Juges



Ki Tetsé

Quand tu iras



Ki Tavo

Tu sera arrivé



Nitsavim

Placés



Vayelekh

Alla



Haazinou

Ecoutez



VéZot HaBérakha

Voici la bénédiction

 (Tableau de base tiré de www.chabad.org)

 

Car « tout simplement, le mot Torah signifie « enseignement, instruction ou même direction. » La racine du mot vient du verbe LIRot, qui illustre l'idée de frapper une cible en lançant quelque chose ou en tirent quelques balles. » (cf. Dr ELI, e-Teacher's Scholar in residence)

 Merci à la TORAH OBLONG de Claude SARFATI de m'avoir facilité la tâche. Ce qui est évident pour beaucoup n'empêche pas de signaler les « portes d'entrée », en l’occurence ici, chaque commentaire du Rav Michaël AZOULAY, précédant chaque Paracha.

Claude nous signale aussi cette autre interpétation qui vaut son pesant, dans la page 37 de son introduction :

« Béréchit - Chémot - Vayikra - Bamidbar - Devarim : Au Commencement des Noms Il Appela dans le Désert des Paroles. » Et il ajoute : « On peut faire de même avec les en-têtes des 54 Parachiyotes. Cela peut faire l'objet d'un livre de commentaires novateurs d'un Grand Rabbin parisien. »

La pensée juive met en avant l'importance du sens premier de chaque paracha, donné par son en-tête. Vous pouvez commencer par le tableau ci-dessus en croisant les lectures verticales et horizontales.

 

Par contre le fameux mot central de la Torah, DRASCH - chercher, qui nous ramènerait aussi au principe de la Quête (*) - est lisible dans la Paracha CHEMINI, verset 16 de VAYIKRA (Lévitique) :

« Moïse fit des recherches (DaRoSCH-DaRoSCH) » : le mot central est dans le 2° DaRoSCH (in p.754 de la TORAH OBLONG).

 

Darosh

 

Enfin, à titre de conseil basé sur une longue expérience, je ne peux que vous confirmer l'importance du texte de la Torah qui vous concerne, juif ou non-juif, pour une réflexion pertinente sur votre propre chemin de vie.

Les voies du Seigneur ne sont pas si impénétrables que cela...

 Code Bible1

 LA BIBLE : LE CODE SECRET

« Mais toi, ô Daniel, tais les mots et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. » (Daniel, 12,4)

Pendant longtemps des Rabbins éclairés se sont posés la question du Code de la Torah en raison de son caractère sacré, reflet de la Vie, et de la répétition fréquentielle du mot TORAH toutes les 50 lettres dans le texte des quatre livres sauf Vayikra (Lévitique).(a)

Isaac NEWTON ne fut pas en reste dans ses recherches, « persuadé que non seulement la Bible, mais l’univers tout entier, était un cryptogramme inscrit par le Tout-Puissant, l’énigme de l’esprit de Dieu, l’énigme des évènements passés et futurs, ordonnés à l’avance par la main de Dieu. » (a)

Puis vint le temps des best-sellers de Michaël DROSNIN - La Bible : le code secret 1 (a) et 2 (b) (Robert Lafont 1997 et 2002) à la suite des travaux informatiques d’Eliahou RIPS. Le premier tome parlait parlait de l’annonce codée de l’assassinat d’Ithzak RABIN, le second de celle du 11 Septembre 2001. Avec aussi une spéculation sur Lisan, situé dans la vallée de Siddim sur la rive jordanienne de la mer Morte, où serait caché le Secret eschatologique et extraterrestre…

Les matrices informatiques de RIPS découvrirent d’autres séquences de lettres équidistantes dans le Livre de la Genèse, etc. Il en ressort que l’on pouvait connaître le passé lointain et récent dans les 304805 lettres de la Torah sur un nom, dans la combinaison statistique de un sur dix millions, mais pas l’avenir qui appartient à Dieu, le Seigneur du Code.

 CodeBible2

 

Et ce malgré l’apparition de l’ordinateur dont aurait pu croire qu’il craquerait celui-ci à la fin des jours pour une révélation messianique. Du moins pas pour l’instant.

Ou alors « la réponse donnée par la science : il existe seulement des probabilités, il n’existe pas de futur unique, mais de nombreux futurs possibles. C’est nous qui décidons du résultat. » (b)

D’ici un siècle, on verra les choses autrement, tant il est clair que nous sommes désormais à l’ère magistrale du Code numérique qui n’épargnera aucune croyance.

Tout ceci nous ramène à la notion moderne de Continuum dépassant la notion même de « temps », entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, la théorie générale de la relativité, et la mécanique quantique, entre la nécessité et le hasard. (cf. La magie du Cosmos de Brian GREENE - Folio et Arte).

Il y aurait aussi quelque chose à chercher au niveau des Lettres hébraïques, de la structure même du langage dans le cerveau.

Le débat reste ouvert.

 Alex

 ALEXANDRE LEVY  www.geopolitiquebiblique.com

 

Nous avons découvert sur internet un outsider du Code : Alexandre LEVY (Arié) travaillant avec la matrice informatique évoquée précédemment.

« Economiste, détenteur de 3 nationalités, hébraïsant, interprète assermenté d’hébreu auprès de la Cour d’Appel, Madrikh Léivrit, Essayiste, conférencier, étudie la Torah depuis 30 ans, vit en Israël, unique rédacteur des articles. »

A découvrir aussi son autre blog Rabbi Confucius . Il enseigne sur You Tube le contenu des Lettres hébraïques selon l’enseignement du Rav Cohen HATSOFEN.

Et mieux encore, comme souvent l’érudition juive va de pair avec la générosité, nous avions consulté Alexandre en 2007 pour connaître éventuellement le Code de la Kahina. Ce qui fut fait promptement et précisément. Encore merci.

Les archives de son blog www.geopolitiquebiblique.com , en majorité de 2007 à 2009, comportent un certain nombre d’articles basés sur le Code informatique.

Nous essaierons de faire un interview avec Arié pour faire le point sur tout ceci.

En attendant, voici une sélection de ses recherches :

- Votre nom dans la Torah (1)
- Votre nom dans la Torah. Mode d'emploi (2)

- Pourim, une absence de D. seulement apparente

- Ehoud Barak, l'éclair et les codes de la Torah

- Jésus dans le Code de la Bible
- Jésus, suite
- Jésus était-il marié ?

- Lady Di et les codes de la Bible
- Diana, Doudi, même destin tragique !

- Le meurtre de Kennedy élucidé par la Torah
- Le code n'est pas conçu pour prédire l’avenir

 - Le prochain président des États-Unis, selon les codes, sera…Barak Obama
 -
Que signifie OBAMA en hébreu ?
  - Obama est-ce bon pour les juifs, d'après le code de la Bible ?

 - Sarkozy dans le code de la Bible
 - Sarkozy, d'après le code de la Bible (suite)

- Les recherches effectuées en 2007 sur «Sarkozy», dans le code de la Bible et, d’après son nom en hébreu, prémonitoires

  DSC0067 copie

LE PARDES A PARTIR DE VOTRE PARACHA

 

Les Juifs ont en général la chance de connaître leur Paracha de naissance. Idem pour les femmes maintenant.

Si ce n'est pas le cas, que vous ne faites pas partie de la Tribu, qu'importe, en vous branchant sur www.chiourim.com / Calendrier juif / Bar Mitsvah, vous aurez la précieuse réponse, en rentrant votre date de naissance (cliquer sur Journée).

NB : la touche Bat Mitsvah ne répond pas. Pour les femmes utiliser celle de la Bar Mitsvah.

Le mode de calcul relève sûrement de l'astrologie hébraïque venue d'Egypte, mais nous n'en savons pas plus pour l'instant. Car officiellement, "Israël échappe à l'attraction des astres (Eïn mazal lé Israël)."

Dans le cadre classique de la Bar / Bat Mitsva, les rabbins, votre Dracha (commentaire), vous auront appris toutes les subtilités du texte corollaire à votre chemin de vie (Derekh Hayim). En pratique cela relève d'un enseignement général moral, mais pas vraiment précis en particulier dans la durée.

C’est une expérience unique de passer une nuit d’étude à Chavouoth pour apprendre  la subtilité du Midrash. Mais quand pourrez-vous le faire sur votre propre existence, et avec qui ? Personne ne vous incitera à le faire ici comme ailleurs, car l’institution prime, pas l’individu, sauf dans un cadre bordé.

Notre démarche est toute différente confirmée par des années de conseil en chemin de vie. Nous avons appliqué le credo du Sepher Yetzirah (Livre de la Création) attestant que "l'Eternel créa le monde par les Nombres, les Lettres et le Récit qui en découle."

Car en groupant tout ceci dans une grille opérative, vous avez une chance certaine de rentrer un tant soit peu dans votre Pardès, le Jardin de votre Connaissance :

- la numérologie de vos date de naissance, prénom principal et nom de famille, faisant apparaître vos nombres principaux,

- éventuellement les consonnes du nom réduites en lettres hébraïques, sa racine éventuelle,

- puis, en croisant avec le programme de l'Ange concerné du Sepher Raziel donné à nouveau par votre date de naissance, et vous permettant d'accéder à votre sentier séphirotique, à des données astrologiques et psychologiques incontournables,

 

 DSC0201 copie

 

- et enfin, pièce maîtresse et finale assemblant le puzzle de votre "destin" en termes de propositions, votre Paracha et son "en-tête". A remarquer que les femmes bénéficient de fait de l'apport complémentaire de l'enseignement de la Haftara correspondante. Logique, puisqu'auparavant elles pouvaient traditionnellement réciter ce texte et pas l'autre.

A mon tour maintenant de vous inviter à connaître certains résultats comme parfois publiés sur mon blog www.ericlenouvel.wordpress.com

- La roue de France GALL, de Noah (1947) à Chemoth (2018)

- Le destin sans faille de l'Idole des Jeunes

- Simone VEIL (1927-2017) de Pinhas à Houkat

- Présidentielles 2017 : la victoire de Jacob

- La Cabale des élections présidentielles 2017

- Arnaud Beltrame (1973 - 2018), "Qu'un Feu perpétuel s'élève de l'Autel"

Etc.

A ce stade, la religion doit comprendre qu'elle devra de plus en plus donner des réponses individuelles aux préoccupations incarnées de ses fidèles. La tendance est au développement personnel et pour cause. En passant par la Torah nous atteignons la Kabbale, pas que mystique, soit le degré de la psychologie des profondeurs. Et ce n'est pas tout.

"CECI EST MON CODE"

 anselmkiefer

A TITRE D'EXEMPLE, LES GRANDES LIGNES DU THEME D'ANSELM KIEFER

 

Vous connaissez peut-être Anselm KIEFER, le plus grand artiste allemand contemporain, né le 8 mars 1945 d'un père Officier de la Wehrmacht, célèbre pour la mise en scène grandiose de ses espaces plastiques et symboliques, parfois dédiés à la Kabbale (Le Bris des Vases). (*)

Son thème comporte trop d'indices clignotants de sa mission de témoin en charge de la rédemption de sa génération, pour ne pas juger par vous-mêmes de ce faisceau concordant, grâce aux outils dont nous disposons.

Chemin de vie 3 / 21 : Communication, expression, facilité dans le travail (3) avec élévation (21).

4 passages de réalisation :

- 33 ans (1978) / énergie 2 / 11 : dualité - amour / amitiés / associations / ruptures, mais avec révélations.

- 42 ans (1987) / énergie 9 : don pour autrui, sens de l’humanité et de l’universel,

- 51 ans (1996) / énergie 2 / 11 : dualité - amour / amitiés / associations / ruptures, mais avec révélations (bis),

- 60 ans (2005) / énergie 4 : travail, construction, limite, karma.

PRENOM (l'âme ):

Anselm : 1 / 19 (ego, affirmation de soi, recherche de l’identité, mais via la renaissance).

Pierre angulaire (jeunesse) : 1° lettre : A : 1 (ego, affirmation de soi),

Dernière Pierre (maturité) et lettre : M : 4 (travail, construction, limite, karma - confirmé).

NOM

KIEFER : 9 : don pour autrui, sens de l’humanité et de l’universel.

En Kabbale, KIEFER : K - PH - R : Khaf - Phé - Resch : כ פ ר , soit combattre pour exprimer le Principe…

Anselm + KIEFER : 1 + 9 = 10 : 1 (ego, affirmation de soi, recherche de l’identité - confirmé),

Chemin de vie : 3 : 1 + 3 = 4 (travail, construction, limite, karma - confirmé),

Domicile (77) : 7 : 4 + 7 = 2 / 11 (dualité - amour / amitiés / associations / ruptures, mais avec révélations - confirmé).

NB : le maître-nombre 11 est aussi réputé refléter la Force de Dieu.

 584px Tree of life hebrew.svg

DEFIS

1° Défi mineur : 5 (énergie, changement, voyage),

2° Défi mineur : 7 (foi, confiance en soi et en Dieu),

Défi majeur : 2 (dualité - amour / amitiés / associations / ruptures - confirmé).

ELAN SPIRITUEL : 7 / 25 (la foi dans la lutte).

MOI INTIME : 3 (Communication, expression).

EXPRESSION : 1 (ego, affirmation de soi - confirmé).

NOMBRE DE VIE : 4 (travail, construction, limite, karma).

INCLUSION

1 2 3 - 2 1 1

4 5 6 - 1 4 1

7 8 9 - 0 0 2

Dettes à suivre :

- 7 (la foi - confirmé)

- 8 (solde dette karmique famille, et collective ? - transformation par la matérialité, par son oeuvre).

SIGNE ASTROLOGIQUE :

POISSONS - Eau - Tribu d’Israël : NATTALI - Pierre du Pectoral : Cornaline.

 CentrePompidou

KABBALE

Programme de l’Ange YABAMIAH - TRANSMUTATION / N° 70 - Lettre hébraïque : Mem מ.

"YABAMIAH est le souffle d'un nouveau départ, soit par un renouveau, soit à partir de quelque chose de totalement original. La prière de ce Nom correspond aux premiers mots du Livre de la Genèse 1,1 : "Au commencement (en-tête, dans le Principe) Dieu créa le Ciel et la Terre." (...)

Ce Souffle "protège ceux qui veulent se régénérer et rétablir en eux l'harmonie qui a été brisée par la désobéissance d'Adam : harmonie qui s'obtient  en exaltant Dieu et en se purifiant  par les éléments qui composent la nature de l'homme. C'est alors que le sage rentre dans le principe de la création, qu'il récupère ses droits, sa première dignité ; qu'il recommence à être le maître de la nature et qu'il bénéficie de toutes les prérogatives que Dieu lui a donné en le créant. La personne née sous son influence se distinguera par son génie. (...)

Instrument vivant de la Vérité, la personne (concernée) rendra témoignage de la Vérité, par sa manière d'être et de se comporter ; elle sera un exemple vivant.

Le témoignage passif passe, au moment propice, à la phase active sous forme d'une projection de la vérité intérieure dans les institutions vivantes, dans la politique, la justice, le gouvernement, l'ordre, dans tout ce qui constitue le fondement de la société (cf. lettre Mem).

Ceux qui sont influencés par Yabamiah sculpteront dans la pierre brute des concepts spirituels fortement enracinés, et pourront le faire même dans le domaine de l'architecture et de la sculpture, si des qualités artistiques sont présentes dans leurs thèmes. (...) Dans une autre étude (...), nous disions : "Nous sommes arrivés au légendaire royaume de Yabamiah, le Génie qui ressuscite les morts, celui qui commence l'heure finale (...)

Dans la combinaison des lettres (de cet Ange) nous voyons le processus de cette résurrection : Le Mem, en 3° position dans le nom (de l'Ange), n'est pas ici la matière corrompue qui a atteint son dernier échelon, mais un fils (...) des énergies primordiales cristallisées, converties dans un large sein dont parlent les mythologues, dans lequel on peut absorber le lait de la pure spiritualité.(...) Ce Mem ne peut mourir parce qu'il est conservé par l'essence vivifiante, de sorte quand Yabamiah agit, tout s'éveille avec un élan renouvelé, faisant de lui cette force qui ressuscite les morts."

 © Les Anges de KABALEB - Ed. BUSSIERE

 Chagall1

 

"70. Alchimie : à travers cette alchimie qui transforme le plomb en or, Yabamiah nous fait comprendre que l'or dont il est question est un or spirituel. Dans la tradition cabalistique, c'est cet ange qui est charger d'orienter les premiers pas des défunts dans l'au-delà, en fonction de leur vie terrestre et de leur évolution acquise lors de celle-ci. En clair, il nous parle de quitter un corps physique, matériel, lourd, dense (le plomb), afin d'habiter un corps plus lumineux, éthéré, spirituel (l'or). Il nos aide à préparer des conditions d'habitabilité pour des forces créatrices élevées.

Pour cela, il faudra apprendre à se purifier de nos mauvais penchants, afin de se régénérer et de rétablir l'harmonie qui a été brisée. (*) En fonction de nos tendances, lors du Grand Départ pour l'autre vie, Yabamiah nous emmènera directement à la Porte du Monde qui sera en relation avec notre état vibratoire. Il nous faudra prendre conscience qu'il faut transformer nos pensées matérialistes en pensées philosophiques ou spirituelles, afin de voir les choses d'une manière plus élevée et évoluée."

© Les 72 Anges de la Kabbale par la Numérologie de Chantal EMERY - Ed. Trajectoire.

 

Sentier Séphirothique : YESOD - NETZAH

Equilibrer les forces de l’inconscient et de la sexualité par la création.

SEKHEL MOUGSHAM - Conscience physique :

« ELOHIM les bénit... »

Ce sentier est appelé ainsi parce qu'il représente l'élévation de tout ce qui devient physique à travers le système de toutes les sphères.

A travers la lettre Tsadé צ, c'est le mot « Tsédaka » (charité) qui se manifeste. Ce sentier appelle à la réalisation de la notion de « charité » qui, en quelque sorte, est une intervention immédiate de la Justice. La charité est un équilibre que l'on établit autour de soi ; la qualité avec laquelle on le fait montre l'équilibre qui sera réalisé dans notre conscience supérieure.

 (Source : Georges LAHY VIRYA)

952px Octahedron in flower of life

Lame de Tarot : XXVIII - L’ETOILE

Degré de Kabbale angélique :

« Révèle que diadème de la force de Tiphéreth relie une chose à l’autre par une seule puissance. Et béni soit-Il pour cela. Allusion au dernier attribut contenant la totalité et l’agrégeant (Malkhouth). Il s’exprime et forme 5 puissances enseignant que tout est contenu dans le Yod י » (= présence du Centre réalisé dans la matière).

TORAH

Sections VAYAKHEL - « Convoqua » et PIQOUDE - « Distribution » / EXODE.

En relation avec le Sacré : le Temple (réalisation du Tabernacle et des objets sacerdotaux), et le Shabbath.

Soit une responsabilité potentielle avec le service au Divin = reconstruire le Temple en soi, ou par son oeuvre alchimique et transmutatoire, dans la rédemption, au bénéfice de la conscience collective, et en traversant l’Exil.

Bravo l’Artiste, "convoqué pour la divine distribution !"

 

 DSC0191 copie

LA KABBALE, MODE D'EMPLOI ?

Il est réputé que la Kabbale permet d’accéder à la cause des causes via la Torah, le Livre des Générations, un résumé de la condition humaine.

Beaucoup y sont attirés inconsciemment à cause de cet enjeu transgénérationnel caché. Chaque famille porte un secret, et chaque descendant est tôt ou tard confronté au noeud gordien, Aïe, mes aïeux… La dette, oui, mais qui va la payer ? Mieux vaut en général l’ignorer ou la refiler à un bouc émissaire. Lâcheté du refoulé dans le règne du non-dit. C’est comme çà, c’est la vie… disent-ils.

Les peuples d’Afrique et des Iles captent très bien son importance vitale tant ils sont eux-mêmes confrontés quotidiennement à la loi impitoyable du Fétiche, l’âme des ancêtres alimentée par la puissance tellurique des éléments et des lieux. D’ailleurs, qui a vraiment réalisé que le pouvoir d’Afrique correspond au Bâton de Moïse, le Serpent Primordial bipolaire de l’Egypte ancienne ?

La Kabbale est juive, mais toute kabbale, toute tradition ne l’est pas, et l’inconscient appartient à tout le monde, soumis d’ailleurs aux mêmes lois universelles. Seul son aspect religieux et mystique est relativement connu, mais cela ne concerne réellement qu’une minorité de juifs et de "non-juifs" programmés pour cela. Une poignée d’initiés est encore capable de dépasser les clivages et d’arriver à son but intime. Certains dans la pure tradition de l’école des mystères, par le Tsérouf, avec un yoga particulier dans la quête de l'Atsmouth, etc. Mais trop peu d’appelés pour trop peu d’élus.

L’histoire demeure embrouillée, et beaucoup d’impétrants, à mon humble avis, perdent leur temps à vouloir rentrer dans un système intellectuel dépassant largement leur degré d’âme. Il y a autant de façons de l’envisager que de maîtres. La confusion persiste entre étudier la ou les kabbales, et devenir kabbaliste. On nait ainsi, on ne le devient pas.

Mon expérience de thérapeute m’a appris que la majorité des personnes, livrée à une permanente fuite en avant, ne s’occupe pas vraiment de son être profond individuelle, de sa problématique existentielle. L’offre se multiplie pour vous soulager, ne pas aller là où cela fait mal. La mode est au bien-être, à l’énergétique, au Reiki, à la prolifération des croyances, etc. Jamais la voyance ne s’est si bien portée. On raisonne encore réincarnation, comme depuis des milliers d’années, mais pas assez mémoire familiale.

Positivons, d’accord, mais avec le moins de négatif possible… La sagesse serait de prendre conscience, d’apprendre à gérer son équation individuelle, mais c’est le chemin d’une vie, alors que l’immédiateté règne. La limite du développement personnel est celle des contingences de l’incarnation. Le jeu de la vie, l'éclair fulgurant, accompagnent l'ancrage des Sephiroth, mais ne les remplacent pas.

Une poignée d’éclairés continue d’entretenir le feu sacré de la Kaballah. Même si un authentique rendez-vous judéo-chrétien a été raté pour enseigner l’hébraïsme comme disciple universelle de vie, dans l’apprentissage des lois de l’univers.

Nous ne pouvons que saluer l’oeuvre et l’action de Georges LAHY VIRYA à ce sujet (//editions-lahy.e-monsite.com). Nous ne connaissons rien d’autre de vraiment recommandable et accessible au public en France, hormis le cadre du judaïsme. Israël bien sûr c’est autre chose.

 Chagall2

 

A noter cependant pour les ésotéristes pointus :

- le portail francophone de Kabbale en ligne KEL du surprenant Spartakus FREEMAN,

- Portae Lucis - Cours de Qabal de Jean DUBUIS.



Quant aux cercles confidentiels, porteurs d’égrégores, ce n’est pas notre propos.

 

Le Code de la Kabbale comporte explicitement les 32 voies de Sagesse obtenues par :

- les 10 Paroles / Commandements / Sephiroth. A ce stade, environ 10% des personnes que j’ai rencontrées sont 100% dans une Séphira, sans sentier entre deux Sephiroth pour rééquilibrer.

- les 22 Sentiers séphirotiques connexes. Mais le contenu publié à ces sujets par les intervenants précités restent souvent obscurs pour notre époque. 

Nous vous recommandons alors de fouiller dans ces deux ouvrages déjà mentionnés pour appréhender votre défi à accomplir :

- Les Anges de KABALEB - Ed. BUSSIERE.

- Les 72 Anges de la Kabbale par la Numérologie de Chantal EMERY - Ed. Trajectoire.

NB : l’ouvrage Total Kabbale de Maggy WHITEHOUSE (Ed. Trédaniel) offre une meilleure vision générale, mais nous nous laisse sur la faim.

A noter encore que dans la Torah, les Psaumes fonctionnent avec leur Code autonome. Récités tous les jours par les Juifs et les Chrétiens, la version hébraïque a un enjeu particulier. Symboliquement, le Nom de Dieu y est caché : vous ne le connaîtrez jamais, mais Lui vous connaîtra éventuellement selon vos degré d’âme et mérites. Et un jour, tel Jacob, vous aurez accès à l'échelle des Anges supplémentaires du service, et vous pourrez alors prier avec des intentions particulières (voir Tehilim, version Refaa Nafchi - Maison du Taleth).

De fait, toute la Kabbale traditionnelle ne pourra plus se projeter dans le futur sans un profond renouvellement. Nous vivrons de plus en plus dans des univers très différents, d’ailleurs parfaite illustration séphirotique de notre sujet (un arbre en cache un autre).

Personnellement, je privilégie le courant anglo-saxon visant à l’ancrer dans le concret et le présent. Je plaide pour la diffusion d’une kabbale ouverte, tournée vers la psychologie, pour le plus grand nombre. La mystique, les secrets, l'histoire, etc. ne concernent que les initiés, les alchimistes, les universitaires, etc.

 

gravure dore bible salomon

 

La religion est-elle le but de la vie ? Non, mais si la Torah est Vie, la question mérite d’être posée. On raconte que Dieu a créé le monde à partir d'Elle en raison de sa perfection. Ceci étant, ramené au niveau du secret des chambres à coucher, la réponse n’est pas satisfaisante, bien entendu : il manque une dimension. Il faudra un jour se décider de passer pour de bon de Anokhi / Eieh à Ani, du Je suis d’en-haut au je suis en-bas. De fait, chez les Chrétiens, l’exemple de Yeschouah / Jésus / Je suis amène le même débat.

La religion est de plus en plus dépassée, sauf la juive qui obéit à ses propres critères. Il n’est pas non plus possible en l’état de la remplacer. A quand son renouvellement profond, au 7° millénaire hébraïque (23° siècle) ? N’importe les évolutions, le défi primordial demeure, se connaître, trouver sa place dans la société et l’univers, et son équilibre face aux inconscients et aux systèmes de tous bords, donner un sens à sa vie, etc…

« Le millenium à venir et l’émancipation des femmes

Le Shabbat fait allusion au septième millénaire, à une époque où la femme ne sera plus soumise à son époux, car deux Rois se serviront alors d’une même couronne, c’est pourquoi durant le cycle actuel la femme doit aussi (comme l’homme) sanctifier le Shabbat, pour signifier que l’amour de son époux ne manque pas de faire s’épancher un influx depuis toutes les séphiroth, aussi est-elle passible de l’obligation de sanctifier le jour du (Shabbat), bien qu’elle (devrait en être exemptée) puisque c’est le temps qui détermine (cette obligation). Il « suffit au serviteur d’être comme son maître, » - explication : la femme sera alors soumise aux commandements auxquels l’homme est soumis (dès maintenant), puisque les deux Couronnes seront égales lors du septième millénaire.

( Zohar, version de l’édition de Ferrare, 1557, fol.183a) »

(cf. Cabale et cabalistes de Charles MOPSICK - Bayard Editions).

Rappelons que, selon la tradition cachée, tous les évènement à venir au Septième millénaire (2240-2280 ?) seraient inclus dans le fameux Cantique des Cantiques qui est de Salomon, avec le mystérieux symbole du SHIN à quatre branches.

En attendant, un petit aparté sur la Couronne.

« KOTEL (Mur des Lamentations) » - Lithographie d’Ithzak GREENFIELD

Cet artiste de Brooklyn vit à Ein Karem près de Jérusalem.
Un jour, chez un bouquiniste de Méah Schéarim, le quartier ultra-orthodoxe de la ville sainte,
il tombe sur un livre de théurgie kabbalistique ashkénaze polonais du 17° siècle.
Dans les pages 1 et 2 figure un curieux dessin représentant l’Arbre des Sephiroth inclus dans le Kotel (Mur des Lamentations), avec le commentaire manuscrit d’un rabbin.

KOTEL copie

Ithzak GREENFIELD réalise alors cette lithographie accompagnée d’une citation du Psaume 105, 4 :
« Mettez-vous en quête de l’Eternel et de sa puissance, aspirez constamment à jouir de sa présence. »

Nous trouvons sur l’Arbre la Couronne présente à 2 Séphiroth, Kéther (ce qui est logique), mais aussi en Yésod. Pourquoi ?

Voici une interprétation possible : (1) L’enfant est la couronne de la femme : Quand la tête de l’enfant apparait en Yésod, le Fondement - sexe, matrice - la femme est couronnée comme mère.

2) Une fois mère, la femme est la couronne de l’homme. Kéther, la Couronne symbolise l’Esprit et l’infini au-dessus de lui.

Un équilibre entre le haut et le bas en somme, digne de la Kabbale.

 

Chaque génération est bien en charge de la mission de rédemption, souvent par l’étude et la réinterprétation du Livre sacré, pour faire oeuvre de transmission. Voici ce que j’ai découvert à mon petit niveau.

 DSC0206 copie

LA KABBALE GENERATIONNELLE

La base est l’arbre généalogique utilisé pour les recherches des schémas fréquentiels en psychologie familiale. Là, on peut carrément dépasser la puissance de cet outil grâce à la touche supplémentaire de la Kabbale permettant d’accéder au plan du Secret.

Voici d’abord ma propre histoire :

CONSTELLATION FAMILLE ERIC LE NOUVEL

 

Jean LE NOUVEL (X)                                                                                                                                       Micheline (Fernande) LE NOUVEL (X)

Metsora : le lépreux...                                                                                                                                        (Roch Hachana : elle commenca...)
Kedochim :...devenu saint (+)                                                                                                                            Vayetse : ...elle sortit (+) ayant gravi son Echelle (de Jacob)

Ange JELIEL - Amour / N°2                                                                                                                               Ange HAAMIAH - Célébration / N°38            
Kéther - Binah - (Hochmah), Trinité.                                                                                                                  Nom de Dieu Trinitaire et Unique révélé à Jacob       
                                                                                                                                                                           Echelle du Code 72 Noms.
                                                                                                                                                                           Guévourah - (Tiphéreth) - Netzah

 

                                                                                                      Eric (Michel) LE NOUVEL
                                                                                                      Vayehi : Il vécut (Testament de Jacob)
                                                                                                      Ange NITHAEL / N°54 - 100% Netzah.
                                                                                                      Légitimité successorale (Kabbale)

 

(X) : chacun un frère mort : son jumeau Félix pour Jean à sa naissance - son frère Michel décédé à 3 ans, pour Fernande sur l’état civil qui se fit appeler par la suite Micheline, et donna aussi ce prénom à Eric comme 2° prénom, et qui faillit en mourir à trois reprises dans son existence, à chaque fois en lien avec Israël d’ailleurs…

Mais Michel n’est-il pas l’Ange qui maîtrisera un jour le Dragon, la dette du fantôme… ? Ce fut en tout cas le pari inconscient de Micheline. Eric survécut, mais sa soeur partit à 51 ans.

NB : La transmission de l’A.D.N de la Kabbale (Jacob) est clairement suggéré ici entre Eric, le cadet porteur de la lignée maternelle, et sa mère Micheline, aux deux grands-mères crypto-juives, ashkénaze de Pologne (BAUME) et séfarade d’Italie (ROUFFI). Vers 50 ans, Eric devint à son tour Jacob…

Quelle est la méthode ? Afficher la Paracha à la date de naissance, et de décès, grâce à la grille unique du site précité. En suite, interpréter en fonction du texte de la Paracha, sans oublier celui en supplément de la Haftara pour les femmes.

Voici l’exemple de base qui a permis ma découverte.

 Eric

 

CONSTELLATION FAMILIALE DE JOEL B. (+)

Son message posthume ?

 

(en fonction des sections de la Torah correspondant à chacun)

(+) : décès prématuré

 

                                                                                                                                                                                      (2-3 + fausses couches)
                                                                                                                                                                                      Grand-Mère

(+ ) Soeur (Anna)                                                                                                                                                         (+ ) Frère
François M.                                                                                                                                                                  Bertha P. (4 fausses couches / 11)
Haazinou : Ecoutez...                                                                                                                                                   Beschallah : Eut laissé partir...

 

Anne-Marie M. (+ fausse couche)                                                           Josiane M.                                                                           Michel M.
Korah :                                                                                                       Ki Tavo : Quand tu sera arrivé...                                          Toledot : L'histoire (des descendants)
Il y est question de châtiment divin,
du pouvoir de mort et de vie, de rachat des premiers-nés, etc.

Edouard B.
Beha'alotekha : Quand tu disposeras...

 

Dominique B.
Beschallah : Eut laissé partir....

- Laura : Vayigasch, Il s'avanca...
- Chiara :..

 

Joël B. (+)
A'aremoth : Après la mort...
Kedochim : Saint...

Décédé le 25/2/02 entre Shabbat TETSAVE : Tu ordonneras....dit aussi Shabbat Zakhor : Souviens-toi....et la veille de POURIM 5762 (Meguilah Esther - le secret).

 

INTERPRETATION

 

Tout autour de Joël, l'Arbre familial murmurait...:

- le grand-père : écoutez...

- la grand-mère : on l'a laissé partir. Qui ? ma fausse couche...?

- sa mère Anne-Marie : le châtiment, mort / vie, le rachat du nouveau né...?

- Josiane : quand tu seras arrivé...quoi ?!

- Michel tente de répondre : mais, l'histoire des descendants...

- son père Edouard : quand tu disposeras (d'informations, ou de ta liberté ?)

- son frère Dominique : quand ils t'auront laissé partir..

- Joël est décédé à 28 ans de myopathie dite de Duchenne, une maladie rare, touchant en majorité les garçons par le chromosome X.

 1024px Angelorapia

 

Elle se manifeste par une dégénérescence musculaire irréversible. Et dans un tiers des cas, la mutation responsable de la maladie survient spontanément chez l'enfant, sans que sa mère lui ait transmise (INSERM).

 

La réponse de Joël, parti à l'âge dit adulte, avec sa part de mystère, serait ce stupéfiant message kabbalistique posthume :

« Après ma mort, je serais saint, et j'ordonnerais de vous souvenir du secret... »

 

Saint : libéré du péché, de la faute générationnelle ? Quand ? Maintenant...! Pourquoi ?

De quel secret parlons-nous ? Un mort prématuré à chaque génération. Le fantôme…

 

Que recherchent vraiment les deux soeurs, Anne-Marie et Josiane, à travers leur chemin spirituel ?

Ne faut-il pas arrêter-là ce deuil non résolu, cachant les précédents ?

 

D'autre part, Anne-Marie souffre de manque de fer dans le sang.

A partir de mon propre constat, et de la connaissance du deuil de Joël, j'ai lancé toute cette recherche, en consultant le livre Le symbolisme du corps humain d'Annick de SOUZENELLE. Nous y apprenons que si « le sang est le support de l'âme », le globule rouge y pulse l'énergie. Le fer, élément constitutif important, est de numéro atomique 26.

En Kabbale, 26 = ADONAÏ, Dieu d'Israël. Qui renvoie à l'ADN, le Code, le mystère de la vie (et de la mort) en nous.

Le fer en hébreu est Barzel, de racine Bar : le fils...Est-ce le lien caché entre Anne-Marie et Joël, la trace d'une énigme familiale ?

Joël était le cadet, portant sa mère, elle-même l'aînée de sa génération. Quel était le lien inconscient de Joël avec son frère aîné, et sa famille ?

 

Une autre interprétation fait état du lien de ce fameux fer avec Esaü (le frère aîné de Jacob), portant la couleur rouge, dans la fameuse Paracha TOLEDOT (encore...confirmée !), l'histoire des descendants.

« Racheter le sang, c'est racheter l'âme. » Pas une question d'argent, mais de fer dans le sang. « Racheter le sang, c'est racheter le droit d'aimer et d'être aimé. » (opus précité). Vous avez compris, en final, une promesse d'amour encore inaccomplie...

Le fer manquant du sang d'Anne-Marie, pont entre les générations, nous ramène à la question, la dette familiale...Et dans le langage courant, être débiteur à la banque se dit aussi être dans le rouge…

 

Je suis allé saluer la tombe de Joël dans un petit cimetière proche de Namur (Belgique), accompagné de sa mère et de son frère. Message reçu. Merci à vous tous.

J’ai d’autres exemples signifiants à votre disposition. Après tout, la Torah, comme les Lettres hébraïques, n'a-t-elle pas 70 Visages ?

 1280px Purim 2018

 

Les marchands de soupe religieuse, spirituelle, alchimique, thérapeutique, etc. abondent en ce 3° millénaire. Et ce n’est que le début ou l’annonce de l’ère du Verseau. Chacun bricole et bricolera le sens de sa vie. Il faudra bien s’y faire, mais la quête de l’essentiel demeure. Aujourd'hui, on marche allègrement sur bien d'autres sentiers.

La distinction continuera entre les païens-polythéistes et les monothéistes dans l’échelle psychique des croyances, mais dans le rééquilibrage progressif entre la loi du Père et celle de la Mère.

Quant à Israël, la Torah et sa Kabbale, leur devenir appartient à leur Dieu tutélaire. EMET.

Le Code final d'accès à la Torah reste lui inchangé : le Shabbath donnant accès au chaînon manquant entre l'homme et Dieu.

 

(à suivre)

 

© Eric LE NOUVEL

 

(Illustrations : Arbre Séphiroth - Etoile - Chagall - Ange - Synagogue - Téfiline : Wikipédia)

Web Analytics