ISSY-ISIS, NOUS DEUX SUR TA COLLINE OUBLIEE...

FaceBook  Twitter  Mail

 

« Habeo semper alas - J'ai toujours des ailes » 

 

Issy-les-Moulineaux (92130), une commune de 65000 habitants, avec ses 10 quartiers, intégrée au Grand Paris.

Classée parmi les 5 premières « villes françaises intelligentes. »

Un maire médiatique, corse, blagueur et fumeur de cigares, André SANTINI, élu depuis 1980, et qui a lancé avec succès une dynamique de transformation urbaine. Elle va complètement recomposer le paysage, et continuer au 21° siècle sur sa lancée.

Un équilibre réussi entre l'habitat, l'entreprise, la nature et les communications.
Une réputation confirmée de « ville innovante où il y fait bon vivre. »

 DSC0338 copie

La Commission européenne classe Issy-les-Moulineaux en 2015 parmi les 15 villes européennes les plus avancées en terme numérique. En témoignent son site de partage et d'entraide « IssyComme Vous », sa plateforme géolocalisée Smart City de services locaux en 3D, son application mobile TellMyCity pour les citoyens, So Mobility (facilitateur de déplacement), etc.

Et aussi, un passé à découvrir, une racine spirituelle permanente...

« Quare quaere aliquo quod in Issiaco est ! Pourquoi chercher ailleurs ce qui est Issy ! »

(autre devise latine : celle de la Confrérie Saint Vincent du Chemin des Vignes...)

Pour suivre l'histoire de la municipalité des Hauts-de-Seine qui a la plus changée en l'espace de 30 ans, consultez le blog Photo de Thierry DEHESDIN, photographe isséen, qui a mis en ligne ses 2600 clichés réalisés depuis 1989. Et désormais, les mises à jour de l'incontournable Pinterest.

Sans oublier les gardiens de la mémoire, l'association HISTORIM.

  DSC0220Copier

Je suis arrivé à Issy en 1984, et j'ai connu la fin d'un certain passé local, jusqu'en 1996.

J'ai vécu d'abord au 50, bd Rodin, puis au 11, sentier des Tricots (quartiers des Epinettes et des Hauts d'Issy).

-        J'y ai écris Force de Vie, recueil de poèmes préfacé par AD GRAD, publié sur mon blog,

-        et rédigé l'ouvrage collectif Conscience et Présence publié en 1997 chez Albin Michel (réédité en L'art de vivre au présent en 2001.)

Ensuite, je partis vivre à Montmartre. Je n'aurais jamais imaginé revenir en 2006, dans le quartier des Arches, au 33 rue Aristide Briand. Mais il est vrai quand on a un signe astrologique double (Sagittaire/Sagittaire), cela signifie que l'on redouble sa vie, ou que l'on aura deux vies pour refaire et comprendre les choses.

 DSC0329 copie

De fait, c'est là ou depuis 2012, je publie en ligne Féeric, les Lieux magiques, un concept de féerie initiatique, illustré par Tudor BANUS.

Avec 2 adresses, 2 nombres : 11 et 33, l'âme et son expression initiatique, 2 vies, 2 livres.

Ici, je tourne autour du pot, et je fabrique le mien - 11 + 33 = 44 : 8, la transformation - mon propre Vase (du Graal.) Sur plus de 20 ans.

Il est bon d'interroger le passé de cette ville pour sortir des points-clés utiles à la compréhension de son évolution dans les différentes trames du temps, et en déterminer le Code cher à Féeric.

Le nombre d'Issy-les-Moulineaux est 9, l'universel. Oui, cette ville est devenue référence. Comment et pourquoi en est-on arrivé là ?

  1. LA TRAME DE L'HISTOIRE

« Issy ou le village sous le bois 

Suivant les auteurs et les époques, Issy a eu pour origine un temple dédié à la déesse Isis, un nom d'homme romain Isicius et plus récemment de nombreuses origines celtiques.

La première forme écrite d'Issy apparaît au 11° siècle, dans la copie de la Charte de Childebert. Issy est alors nommé Isciacus, forme latine d'une racine d'origine celtique.

Au 18° siècle, l'abbé Lebeuf reconnaissait déjà dans le mot Issy une racine celtique : ischol ou ischal signifiant « chêne. »

Plus proche de nous, l'historien M. Roblin propose une racine irlandaise icc qui indiquerait une idée de guérison, de santé, liée à l'existence de sources ou de fontaines sacrées.

Enfin, pour F. Falc'Hun, spécialiste des langues celtes, Issy proviendrait du mot gaulois ceton et de ses dérivés cetio, cetia, cetion, signifiant  « bois, boisé, forêt. » Les dialectes ont progressivement déformé cette racine dans certaines régions en sey, se ou si.

 DSC0219 copie

Contrairement à d'autres lieux ayant la même origine, Issy commence par la la préposition gauloise is signifiant « sous. » Issy signifierait alors le village « sous le bois. »

Cette thèse semble aujourd'hui la plus plausible.

En effet, les forêts de Meudon et de Clamart appartenaient à la vaste forêt d'Yveline qui couvrait encore au 8° et 9° siècles tout le sud-ouest et l'ouest de l'Ile-de-France jusqu'aux confins de la limite Nord de la Beauce. Une forêt chargée d'histoire car elle faisait en effet partie de l'antique forêt des Carnutes, chère aux druides.

La forêt d'Yveline - de ioline en celte « abondant en eau » - confirmerait donc la racine celtique de l'origine d'Issy proposé par l'historien F. Falc'Hun. (…)

C'est sur le plateau qui domine la Seine, là où les forêts de Meudon et de Clamart ne sont que les vestiges d'une forêt beaucoup plus vaste, c'est là, le long de la vallée de la Seine que furent découvertes les premières manifestations de l'accord étroit entre les hommes et le sacré : les pierres levées du bois de Clamart et l'allée couverte de la forêt de Meudon. » (in Issy-les-Moulineaux, 2000 ans d'histoire - Ed. Issy-Média).

Un verre d'hydromel à la main, en clignant les yeux, l'esprit vagabonderait bien jusqu'à la Forêt de Brocéliande...

 DSC0239 copie

Et pourtant, tous ces détails nous donnent le fondement de notre démarche, où Issy-les-Moulineaux et Meudon-la-Forêt vont de pair, à cause de cette empreinte commune.

Quant à l'origine avec Isis, la rumeur (moderne) ne fut jamais prouvée. Il est clair qu'aux temps gaulois une colline proche de la Seine, dans l'environnement de la forêt et de ses croyances, pouvait vraisemblablement comporter un Néméton, un lieu de culte druidique.

Par la suite, à l'époque gallo-romaine, il devint le centre chrétien du Sud-Ouest parisien. « Le culte de Saint-Etienne s'est en effet répandu au 5° siècle (...) Il est bien connu qu'un lieu sacré traverse le temps et les religions.

Au début du Moyen Age c'est sur le coteau que s'établit le premier village d'Issy autour de l'église Saint-Etienne qui bénéficiait de l'abondance des sources, de la mise en culture par les Romains et de l'absence de paroisses proches d'Issy. » (1)

 DSC0609Copier

La première mention de l'église date du 11° siècle, puis dans son agrandissement au 14° siècle. Par contre, le bâtiment actuel est édifié à partir de 1634.

Dans notre futur questionnement symbolique, l'écho de la déesse égyptienne nous sera d'un précieux recours.

Une autre interprétation enrichit significativement l'étymologie : «  Iscius devint Saint Isque,  à partir d'Hésuchios (Hisychios), soit la quiétude orientale, en rapport avec les doctrines contemplatives d'origine orientale. » (2) Cette notion sera aussi utile par la suite.

Pour l'instant, restons-en à l'histoire.

« En 558, le roi des Francs Childebert I°, fils de Clovis, scelle une Charte de donation par laquelle il cède à l'abbaye Saint-Vincent et Sainte-Croix, qui deviendra cent ans plus tard Saint-Germain des Prés, un vaste territoire s'étendant sur la rive gauche de la Seine. Issy est cité trois fois dans sa forme latine (…) Sur leurs vastes domaines, les abbés de Saint-Germain restent pendant douze siècles  les véritables seigneurs du lieu. » (1)

La vigne va triompher du 4° jusqu'au 18° siècle sur la rive gauche de la Seine.

 DSC0266 copie

Au 17° siècle, Marguerite de Valois, la Reine Margot, crée la renommée d'Issy avec sa belle demeure, « le petit Olympe », avec un somptueux Parc à l'italienne, animé par des pièces d'eau remarquables. Elle entraîne dans son sillage des bourgeois parisiens qui vont y installer leurs luxueuses résidences secondaires.

NB : Quand Monsieur le Maire voulait faire d'Issy un nouveau Neuilly, « rien de nouveau sous le soleil... »

C'est l'époque de la Pastorale d'Issy, première oeuvre lyrique (1659). Les paroles sont de l'Abbé Perrin et la musique de Cambert. « Le titre, le thème et les vers de cette oeuvre sont en accord parfait avec la demeure et le parc de René de la Haye où a eu lieu la première représentation.

Quant l'un de l'autre se découvre
De loin en son plan raccourci,
Paris ne semble être qu'un Louvre
Qu'un jardin la plaine d'Issy. » (1)

Ce lieu olympien accueillera ensuite le Séminaire, pour les besoins de la Compagnie de Saint-Sulpice, reconstruit au 19° siècle, dont le fameux Pavillon de la Solitude, sur un territoire de 8 hectares resté intact jusqu'à nos jours.

 DSC0236 (Copier)

L'empreinte religieuse, issue de la Contre-Réforme, se confirme à Issy depuis le 16° siècle jusqu'à nos jours (Jésuites, Bénédictines, Ordre de Saint-François-de-Sales, Petites Soeurs de l'Assomption, Soeurs Notre-Dame de Sion, Fils de la Charité, Missionnaires Comboniens, etc.)

« Jusqu'à la Révolution, Issy demeure leur lieu de repos et de méditation. Le cardinal de Fleury, ministre de Louis XV vient s'y retirer en 1933. Des théologiens et des penseurs comme Fénelon ou Bossuet viennent y débattre de doctrines mystiques comme le quiétisme, » (1) au Séminaire devenu un centre spirituel renommé.

Le quiétisme est une doctrine mystique consistant en un itinéraire spirituel de « cheminement vers Dieu », très répandue aux XVIIe et XVIIIe siècles.

 DSC0477 copie

Inspiré par les œuvres du prêtre espagnol Miguel de Molinos, le quiétisme vise à la perfection chrétienne, à un état de quiétude « passive » et confiante. Cet itinéraire passe par un désir continuel de « présence à Dieu », de quiétude et d’union avec Dieu aboutissant au terme du cheminement, à un dépassement mystique des étapes qui ont permis le cheminement lui-même (pratiques ascétiques et respect des contraintes de la vie liturgiques).

Pour les quiétistes l'union à Dieu bien avant la mort est le but de la vie chrétienne.

Le quiétisme apparaît comme une réaction au jansénisme par la recherche d'un Dieu plus accessible que celui des hôtes de Port-Royal, qui ne parviennent à la communion divine qu'après la mort et après une vie marquée par une ascèse rigoureuse sans lien direct avec leur salut (prédestination).

Le développement de cette doctrine, violemment combattue par Bossuet, alimente une crise religieuse en France dans les dernières années du XVII° siècle.

Après un débat théologique, le quiétisme est condamné dès 1687 par l'Eglise Catholique Romaine comme hérétique.

La victoire de Bossuet sur Fénelon et Madame Guyon entraîna ce que Louis Cognet a appelé le crépuscule des mystiques, la fin du mysticisme chrétien en France. » (source : Wikipédia)

 C'est là où Hésuchios, la quiétude orientale, commence à se lire entre les lignes, ainsi que la quête de la Présence, toutes deux imprimées dans le Continuum de l'espace-temps isséen.

Au 18° siècle, le reste de la propriété de la reine Margot, réunie à celle voisine de Villepreux,  deviendra le Domaine des Princes de Conti, dont le nouveau Château d'Issy fut réalisé par Pierre Bullet, avec des jardins à la française dans le style de Le Nôtre.

La Révolution éclate. Le Château des Conti est incendié en 1871 pendant la Commune de Paris, et démoli en 1903. « C'est alors que le sculpteur Rodin racheta le fronton de l'avant-corps du jardin et les colonnes du péristyle sur cour pour les installer dans sa villa de Meudon, ultime manifestation du respect d'un « homme de l'art » pour la création de Bullet. » (1)

Aujourd'hui, le Musée de la Carte à jouer est logé en partie dans un bâtiment d'entrée subsistant du Château. Et dans un jardin d'immeuble tout proche, le visiteur peut encore admirer la Fontaine-abreuvoir aux Dauphins, autre vestige préservé (fin 17° s) d'un passé qui n'a pas pu disparaître. Nous reparlerons de son importance symbolique non négligeable.

 DSC0217(Copier)

En 1791, un décret rajoute le hameau des Moulineaux appartenant à Meudon, et qui comportait des moulins. Issy n'en n'avait qu'un. En 1893, la commune s'appelle enfin Issy-les-Moulineaux.

(*) in opus précité.

Les tirets de ce nouveau nom marqueraient peut-être ainsi le lien symbolique ancestral avec sa commune voisine. Les temps anciens et nouveaux réunis en quelque sorte pour la paix de l'âme collective. Ni avec toi, ni sans toi. 

 

 2. LE DEBUT DES INVENTIONS ET DES ENTREPRISES

« Ces merveilleux Fous volants dans leurs drôles de machines »

A  l'occasion de l'Exposition Universelle, le Champ de Manoeuvres s'installe aux portes de Paris et d'Issy-les-Moulineaux en 1892. Il va devenir un formidable levier pour l'essor de l'aviation au 20° siècle, et le futur héliport.

 DSC0360 copie

Les Ailes de l'Aviation vont tourner magistralement :

-        les Frères Voisin, constructeurs aéronautique, s'installent en 1907, ainsi que l'entreprise Nieuport,

-        le premier, l'aviateur Farman vole sur 770 m de distance le 26 Octobre 1907,

-        puis L. Delagrange, Chavez, G. Legagneux.

-        SEV-Marchal en 1913, …

-        Le marquis Raul Pateras Pescara de Castellucio, bat des records de vitesse avec ses hélicoptères (1924).

De cette « drôle d'époque » date la devise de la ville, comme « Berceau de l'aviation » :

 « Habeo semper alas : J'ai toujours des ailes. »

P1030094(Copier)

L'homme a décollé pour la première fois dans les airs à Issy-les-Moulineaux en 1907 !

La Première Guerre mondiale accélère le mouvement économique.

-        puis, l'arrivée de Citroën, la Blanchisserie de Grenelle, la Manufacture des Tabacs, Gévelot, Dunlop, Renault, etc.

A la Seconde Guerre mondiale succèdent les « Trente Glorieuses. »

La Crise éclate en 1970, et la mutation se déclenche en 1980, annonciatrice du 21° siècle, avec l'arrivée du nouveau Maire, André SANTINI.

 

3. LES TEMPS MODERNES

 DSC0363 copie

André SANTINI, visionnaire inspiré et réaliste, main de fer dans un gant de velours, va mener au pas de charge avec son équipe la restructuration complète de la ville, en moins d'une génération.

Les objectifs majeurs sont atteints :

-        attirer les entreprises : Microsoft, Bouygues Telecom, Coca-Cola, Sodexo, Bull, Hewlett Packard, Canal+, Arte, France Télévisions, KTO, etc.

-        Soit plus de 800 sociétés ou sièges sociaux, dont plus de la moitié appartenant aux secteurs de la communication et NTIC.

-        pouvoir se loger en quantité et en qualité dans une ville attractive et bien desservie dans la continuité de Paris.

Au passage, la commune aura atteint le taux de 25% de logements sociaux, tout en attirant les CSP+ Du marketing bien ficelé. Le réseau de transports est richement desservi.

Plusieurs réalisations pilotes assoient la notoriété et l'image de marque :

Réhabilitation du Parc et de la Halle de l'Ile-Saint-Germain avec la Tour aux Figures de Jean DUBUFFET (1988), le Musée français de la Carte à Jouer (1997), le Cube, Centre de création numérique (2001), la Tour Séquana de 100 m de hauteur au Val de Seine (2010), l'aménagement du Fort d'Issy en éco-quartier (2013), et sa piscine Feng-Shui Aquazena (2015), etc.

 DSC0585(Copier)

L'architecture est souvent mise en avant par des réalisations-phares, souvent placées aux entrées de la ville : EOS, Galéo (siège Bouygues Télécom), l'Arche du Pont de Billancourt, plus le Conservatoire Niedermeyer, le siège de MARIE-CLAIRE, le quartier haussmannien à la Ferme, Le Vaisseau de Jean NOUVEL (1992) au bord de l'Ile St-Germain, etc.

Les Terrasses Rodin n'ont-elles pas été précurseurs en 1979 des futures tours ?

Par contre, nous n'avons pas compris le look si standard des immeubles face au Parc de l'Ile-Saint-Germain. Vu le prix du m2, un tel site ne méritait-il pas mieux ? Tout le monde se souvient de l'effondrement du balcon de l'appartement de Monsieur le Maire. Ce jour-là, « le Roi était nu. »

Et pourtant, il suffit de traverser la Seine et contempler les immeubles remarquables du nouveau quartier du Point du jour à Boulogne-Billancourt pour imaginer ce qui aurait pu être fait. Une tendance se confirme à construire maintenant des immeubles au look standard et banalisé pour accroître les bénéfices. Ne serait-il plus rentable d'investir dans le Beau ?

   DSC0260(Copier)        P1030103(Copier)         DSC0219(Copier)        P1000225(Copier)

Le passé n'est pas non plus sans talent architectural : l'Hôtel de Ville, l'Eglise Notre-Dame des Pauvres (1955) classée en 2007, réalisée par JB LOMBARD et H DUVERDIER, et dotées des célèbres vitraux de Léon ZACK, l'oeuvre architecturale de la famille DELAIRE, le PACI, les nombreuses villas et maisons qui nous rendent nostalgiques d'un passé champêtre, etc. (et tous les autres édifices cités dans cet article.)

Sans compter les Homes sweet homes des particuliers, résolument modernes, notamment à l'Ile Saint-Germain,...

 Les projets de la Mairie sont désormais annoncés et en cours : la réhabilitation des berges de Seine (Vallée Rive Gauche : + 4 km aux bords d'Issy-Sèvres-Meudon), le projet éco-quartier de la ZAC Bords de Seine, la tour de la ZAC Coeur de ville, et les Tours du Pont d'Issy, réaménagement du quartier Guynemer (opération Trigone), etc. Ils seront livrés entre 2015 et 2020.

Quant au futur RER du Grand Paris Express Place Léon Blum, et la transformation du quartier, le chantier a commencé en 2016, et ne finira pas avant 2022.

Armenie2Armenie3

Rappelons les 10 quartiers de la ville : Centre Ville, Corentin Celton, les Varennes, Val de Seine, les Arches, les Hauts d'Issy, les Epinettes, le Fort, la Ferme, et les Iles. Ce ne sont pas encore 10 villages. La déconcentration est un mode de vie moderne. Il n'est plus ringard de ne pas habiter au centre ville, et même on s'y sent mieux.

Mais qui est ce singulier Chef d'Orchestre haut en couleurs, qui règne avec partage comme Maire depuis 1980 ?

 

4. MONSIEUR LE MAIRE

Qui ne connait pas André SANTINI ?

Tour à tour Secrétaire Général du Parti Social-démocrate, Maire, Député, Ministre...

Oui, mais aussi, homme spirituel et fumeur de cigares. Gainsbarre n'avait-t-il pas déclaré :

« Dieu est un Fumeur de Havanes... » ?

Homme de bons mots ou de calembours, spécialité bien française. On peut citer :

  -   « Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland ! » (1989),
« Monseigneur Decourtray n'a rie compris du préservatif. La preuve, il le met à l'index. » (prix du Récidiviste, 1990), « Alain Juppé voulait un gouvernement ramassé, il n'est pas loin de l'avoir. » (prix d'Excellence, 1996). Etc.

800px A. Santini

(Photo Wikipédia)

Il a reçu entre autres distinctions le Trophée du « Visionnaire de l'année » à New York, décerné par l'Intelligent Community Forum en 2009.

Pourtant, pour appuyer notre démonstration sur le destin signifiant d'Issy-les-Moulineaux, nous avons cherché à comprendre son lien avec la structure cachée des êtres et des choses.

C'est un plaisir de vous donner les grandes lignes du thème de Monsieur le Maire, né le 20 Octobre 1940 à Paris,

-        son chemin de vie est 8/17 : la transformation par la matérialité, dans la réalisation accomplie.

-        Son programme, selon le Texte Traditionnel, l'Ange MIKAEL - Organisation, n°42 :

-        « La personne née sous cette influence s'occupera d'affaires politiques, sera curieuse, voudra connaître les secrets des cabinets et les nouvelles de l'étranger ; elle se distinguera dans les affaires de l'Etat par ses connaissances en diplomatie. »

-        « Le Génie déploiera la matière première pour les constructions matérielles. Il cherchera dans la pensée intériorisée la manière de construire selon l'art royal. Ainsi en tenant compte de la possibilité matérielle et de la règle divine, la pensée s'extériorisera avec une suprême splendeur et efficacité. »

-        Sentier Séphirothique : Tiphéreth - (Daath) - Binah : la révélation de la puissance d'Inspiration cachée dans l'individualité.

 DSC0359 copie

Mais la cour n'est pas encore pleine. Qu'on en juge :

-        Section de la Torah : Paracha BERESHIT ! « Au commencement, en-tête, dans le Principe... »

De plus, SANTINI : S - T - N / Shin - Teth - Noun :  ש ט ן : l'énergie cyclique de la tradition.

Il est celui portant le dessein de renouveler la tradition. Nous verrons pourquoi.

S - T - N, Maire et Messager des Dieux...The right man at the right place and at the right moment.

Car il n'est pas pas anodin non plus d'avoir créé le Musée français de la Carte à Jouer sur l'ancien Pavillon du Château des Conti, proche de sa fontaine-abreuvoir.

Nous comprenons mieux la devise du magazine municipal Point d'Appui, sûrement aussi la sienne, citation d'Archimède : « Donnez-moi un point d'appui, et je soulèverais le monde. »

 

5. ISSY, LE SENS CACHE

Féeric peut désormais élaborer sa synthèse en consultant la trame du temps d'Issy-les-Moulineaux, et en déduisant ses schémas fréquentiels, comme l'analyse transgénérationnelle des secrets de famille.

L'histoire nous montre qu'Issy-les-Moulineaux est un Lieu d'inspiration à deux niveaux permettant de générer :

- le sacré, la religion, l'étude et l'engagement spirituels, la présence, etc.
- les idées, les inventions, la création.

Continuons de chercher les indices pour confirmer notre enquête :

Le Séminaire est le premier de France. Ernest RENAN l'a fréquenté  - parlant de son « beau parc mystique » - ainsi que l'occultiste Eliphas LEVI au 19° siècle. La mairie loue une partie du domaine, le Parc St-Jean-Paul II, où règne la sérénité.

 DSC0616(Copier)

En période pleine, il comptait 250 séminaristes par zone, soit 500 âmes. Aujourd'hui, il en compte à peine 10%. Mais des étudiants extérieurs viennent y séjourner, et l'Institut Catholique a emménagé une partie de ses activités dans une partie des bâtiments complètements rénovés. La relève est assurée sur ce site exceptionnel.

Le peintre Henri MATISSE vécut à Issy près du parc de Vanves de 1909 à 1917.

Jacques MADAULE, écrivain chrétien, fondateur des Amitiés judéo-chrétiennes (1948), fut maire de la ville de 1949 à 1952.

Le Kabbaliste Emmanuel LEVYNE vécut à Issy-les-Moulineaux au 20° siècle, avant de partir à Paris-Montmartre pour créer les éditions Tsédek.

Ses oeuvres : La Kabbale du Aleph (1976), Un Kabbaliste à la rencontre de Nicolas Berdiaev (1977), Lettre d'un Kabbaliste à un Rabbin (1978), La Kabbale de la Lettre Hé, Le mystère du Nom divin ELOHIM (1980), La Kabbale du Commencement et de la Lettre Beith (1980)...

Nous avons aussi un vieil habitant de la Commune, Jean-Luc LEGUAY, Maître Enlumineur, auteur de Livres illustrés :

leguay 432

Perceval le Gallois de Chrétien de Troyes (1997), Le Livre de l'Apocalypse (1999), La Divine Comédie enluminée (2003). Et Le Maître de Lumière (2004), Le Tracé du Maître (2008), tous chez le même éditeur, Albin Michel.
Son dernier est Illuminator, le Septième Palais (2014-Dervy). www.enlumineur.fr

RobertDoisneau

Sans oublier Robert DOISNEAU, le photographe de la présence, qui vécut de 1934 à 1937 au 9-9bis rue Telles de la Poterie. Soit le 9 (l'humanité et l'universel) confirmé par le 9 + 9 = 18 (la Vie).

Quel serait alors le secret singulier d'Issy-les-Moulineaux ? Ailleurs, n'y-a-t-il pas des faisceaux d'intentions similaires ? Après tout, une chose comporte son contraire, etc. Mais, il me reste l'intime conviction.

Un jour, je rencontrais Guy THIEUX, ancien Ingénieur Schlumberger de prospection pétrolière géo-sismique, devenu géobiologue, ex-isséen, qui me donna la pièce manquante du puzzle : la Spirale énergétique.

P1020291copie

Issy serait alternativement zone d'émission et de réception sur un plan mondial, à vocation universelle. Il y aurait une prédisposition naturelle au mouvement de la Vie, manifestée en Spirale énergétique, comme les 4 bases de l'ADN.

Son symbole ne serait-il pas la Fontaine-abreuvoir aux Dauphins entrelacés, souvenir du Château d'Issy, tel un atome-germe permanent ?

Nous allons pouvoir y décrypter en creux et non plus en plein la trame du temps. L'invisible relié au visible.

Logo issy les moulineaux

D'abord, le Logo de la ville :

Un carré vert (le village sous le bois) aux 4 faces concaves traversé de 3 stries bleues verticales. Soit les 4 éléments, et l'importance de la Seine. 3 signifie la communication.

Issy-les-Moulineaux : Ici souffle l'esprit ! Qui pourra prétendre le contraire ?

Dominique AUBIER qui a redécouvert le Code hébraïque de Don Quichotte (3) indique que les ailes des moulins à vent, objet de la Quête du héros et de son fidèle Sancho PACHA, symbolisent l'énergie de la Présence divine.

Les 4 ailes des moulins, les 4 directions, comme les 4 Roues du Char Céleste (Merkabah).

512px Blason.svg

Car ISSY : S-S : Shin-Shin :  ש ש Feu-Feu. Shin comme Schaddaï, la Lettre la plus mystérieuse de l'alphabet hébraïque, renvoyant à la nature fugéenne de l'Eternel. Le Feu est au coeur de la Création.

Le Prophète Ezéchiel eut une vision d'un Feu avec un rayonnement graduel organisé dans les petites roues de de la Force de Vie menant au Char Céleste et à ses 4 Grandes Roues.

Ceci peut être assimilé à la puissance d'inspiration, dans un va-et-vient énergétique, dans 3 degrés ascendants des  sons du Shofar : Vent, Fractions et Retentissement. (4)

Le Dieu de la Bible est Feu et Lieu.

C'est le moment de reparler d'Isis. Au 19° siècle, il y aurait eu un bâtiment « la tour des Druides » assimilé à la déesse égyptienne, dans le quartier de l'Eglise Saint-Etienne. Et l'on a pu croire a posteriori qu'elle y avait été vénérée.

Rappelons que la Grande Déesse, avatar du Principe féminin de Vie, était réputée connaître le Nom secret de Dieu, extorqué à Osiris, lui donnant puissance sur l'univers. Il inspira les Hébreux issus d'Egypte dans leur propre codification.

Dubuffet

Mais comme dans beaucoup de croyances, ne faut-il pas aussi chercher pourquoi on veut croire telle chose. Quel est notre besoin psychologique caché ? Là, il s'agirait de l'énergie du Lieu, du secret que l'on pressent.

L'âme du monde qui est en général distribuée aux enfants, aux artistes, aux fous qui captent l'indicible. A l'image de Gérard de NERVAL qui mentionnait dans ses Chimères « les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée », plus d'un poète en herbe a cherché à entendre les soupirs d'Isis le long des berges de la Seine, même sans toujours le savoir.

Les parcs et jardins d'Issy-les-Moulineaux nous donnent la paix, leurs charmes et leurs présences tutélaires : les Parcs St-Jean-Paul II et de l'Ile-Saint-Germain, le Jardin botanique et celui des Coteaux, le japonais d’Ichikawa.

 DSC0103.copie

Dans le Zohar, il est dit que le dernier dernier de prophétie est caché dans le chant des oiseaux. Vrai, la pie d'Issy-les-Moulineaux m'a enseigné beaucoup de choses avec son cri saccadé. J'en ai d'ailleurs fait l'un des compagnons de Féeric en quête des Lieux magiques. Elle s'appelle Pie-Ty.

Que pourrait rajouter la Pythie, la Sibylle d'Issy ? Comment Monsieur le Maire a organisé son territoire ?

6. L'ARBRE DES 10 QUARTIERS DE VIE D'ISSY-LES-MOULINEAUX

  DSC0427(Copier)

Un véritable Arbre avec 10 Principes + 1 caché. Comment les organiser en Séphiroth ?

                                                                              X

LES HAUTS D'ISSY                                                                                                 LES EPINETTES

                                                                   ( LES ARCHES)

LE FORT                                                                                                                    LA FERME 

                                                                   CENTRE VILLE

VAL DE SEINE                                                                                                         LES ILES

                                                                   LES VARENNES

                                                                                                                          

                                                                CORENTIN CELTON

                                                                          (PARIS)

Explications dans le sens de « l'Eclair fulgurant » :

Sephiroth

A. KETHER : X

Cette Séphira est vide comme la place du Roi dans la Table Ronde en attendant son retour.

Cette absence est ici comblée par la Spirale énergétique invisible d'Issy-les-Moulineaux se manifestant de façon cyclique, et issue de l'infini.

 

B. HOCHMAH : LES EPINETTES

 DSC0261(Copier)

En hauteur, les Terrasses Rodin, avec sa statue de Bouddha, le quartier arménien et son monument aux morts citant Lamartine, le Jardin des Coteaux plein de charme bucolique, le cimetière,...tout ceci ne reflète-t-il pas la sagesse du Père ?

 

C. BINAH : LES HAUTS D'ISSY

 DSC0247 copie

La Séphira féminine de l'Inspiration trouve naturellement ses repères dans la zone de l'Eglise Saint Etienne, et du mythe d'Isis, de l'influence du proche Parc Saint Jean-Paul II, du parcours et du Pavillon de la Solitude - rappel de la quête de la présence - l'ancrage historique et spirituel du Séminaire.

 

 DSC0285(Copier)                                                                        DSC0297(Copier)                                  

     

Plus d'un égrégore gît dans les sentiers secrets et pittoresques, dans « l'aura immanente d'un mystérieux Regard. » Sans oublier la terrasse de l'Abbé Derry, la statue du Prêtre-martyr polonais Jerzy POPIELUZCO, etc.

 DSC0052 copie

Et depuis 2017, le Parc Rodin tout en hauteur accueille au coeur de ses arbres propices la réplique du plus grand Bouddha assis du monde (71 m) de Leshan (Sichuan - Chine). Une confirmation zen isséenne.

 

D. (DAATH : LES ARCHES )

Puisque DAATH est une Séphira invisible, au croisement des mondes, nous y plaçons Les Arches.

Cette zone ingrate a été astucieusement aménagée. Sous la voie ferrée on trouve des ateliers d'artistes, un rendez-vous pour la varappe. Le mouton d'Ouessant a établis ses quartiers pas loin, sur une bande de terrain, sous la voie ferrée.

 DSC0243(Copier)

Aux archives du Musée, il y a trace d'une Fontaine aux Juifs avant le 14°siècle.

Aujourd'hui et demain, un noeud de communication : la station RER C, les futurs gare du Grand Paris Express et station terminus de métro.

 

E. HESED : LA FERME

 DSC0522(Copier)

Auparavant sympathique quartier populaire, le fameux chemin des vignes et ses caves, aujourd'hui le Centre commercial des 3 Moulins, ses marchés hebdomadaires, la ZAC Ste Lucie, la gare T2 face au Pont de Billancourt, tout ceci fait abondance et figure de miséricorde.

 

F. GUEVOURAH : LE FORT

 DSC0222(Copier)

Le Fort, symbole de l'histoire et de la Commune de Paris. Puis, QG de la Gendarmerie, qui a laissé la place à un éco-quartier. La rigueur rime avec les styles feng-shui de la piscine Aquazena, et zen du jardin japonais d’Ichikawa. La quiétude orientale déjà annoncée s’épanouit au plus haut d’Issy.

 

G. TIPHERETH : CENTRE VILLE

Au Coeur de la Commune, La Mairie, le Centre Administratif, l'espace Andrée CHEDID, le métro, les marchés hebdomadaires, le Musée français de la Carte à Jouer, le Parc Henri Barbusse et le souvenir du Château des Conti, la Fontaine-abreuvoir aux Dauphins, le Séminaire, etc.

A la place du CNET, un nouveau éco-quartier numérique, Union Park, au label BiodiverCity, va naître avec un parc de 1,3 ha.

 

H. NETZAH : LES ILES

 DSC0266(Copier)

Le long de la Seine, d'un côté le Parc de l'Ile-Saint-Germain, la Tour aux Figures de Jean DUBUFFET, faisant office d'Axe du Monde (Axis Mundi cher à René GUENON), Principe éternel.

Les beaux lofts Bo-Bo et les nombreuses et sympathiques péniches, où beaucoup rêvent d'habiter (mais pas moi), le port. Le vaisseau-amiral construit par Jean NOUVEL pour CLM-BBO, etc.

Bref, sans conteste, une sphère de créativité.

La réfection des berges-promenades de la Seine du Port d'Issy (Vallée Rive Gauche) et de Port Victor en 2016 confirment l'arrivée d'Issy-les-Moulineaux dans la sphère opérative des temps nouveaux. Monsieur le Maire, S-T-N, a accompli alors son Grand-Oeuvre.

Ce couronnement sera « l'apocalypse », la révélation de son Code, comme inscrit dans son logo : l'ancrage confirmé avec la Seine, « voie royale » s'il en est, comme la Loire des Châteaux, nous rappelant le Nil et Isis...

 DSC0396(Copier)

La fusion communale avec Boulogne-Billancourt avait été annoncée pour 2020. Une entité nouvelle, un autre nom, etc. La future Cité musicale de l'Ile Seguin proche, voile métallique et photovoltaïque, conçue par Shigeru BAN et Jean de GASTINES, confirmera le développement culturel de ce bras de Seine.

 

I. HOD : VAL DE SEINE

Là aussi, l'évidence rationnelle et utile s'impose par la concentration des bureaux, des sièges sociaux et de la matière grise. La gare est RER C et T2 vers La Défense.

Immeubles

J. YESOD : LES VARENNES

Pas loin du Séminaire, et sur la route de Paris, un nouveau quartier BC-BG, dense de nouvelles constructions.

 

K. CORENTIN CELTON

Un Centre-bis à la fois isséen et faubourg de Paris, l'hôpital, un quartier entièrement rénové, qui nous emmène Porte de Versailles. La réalité urbaine de la Capitale.

Arbres

 

Sans nul doute, les roues des moulins invisibles d'Issy vont continuer à tourner au 3° millénaire numérique, et à déverser en spirale leurs fruits et leurs germes.

Les pies bavardes continueront de chanter l'âme du monde avec leur staccato strident qui nous interpelle. Les curieux, les rêveurs, les initiés tisseront la toile infinie et enluminée des songes.

 DSC0198 copie

Issy-Isis, nous deux enfin sur tes berges de Seine.

Issy,  je t'aime.

 

© Eric LE NOUVEL

 

(1) in Issy-les-Moulineaux, 2000 ans d'histoire - Ed. Issy-Média.

(2) in Histoire d'une commune suburbaine d'A.Becchia.

(3) Don Quichotte, Prophète d'Israël (4 T)

(4) in La Kabbale de Feu, AD GRAD, Dervy.

 

 

VIDEOS

Séminaire Saint-Sulpice ISSY LES MOULINEAUX

La Pastorale d'Issy : le 1er opéra français recréé à Issy

Web Analytics