FaceBook  Twitter  Mail

ENTRETIEN (en cours) AVEC HERVE GOURDET, 

L'AUTHENTIQUE TROUBADOUR DE LA FEERIE A LA FRANCAISE, ARDENNAISE ET FRANCOPHONE

Hervé GOURDET est un illustrateur français né le 3 Janvier 1967 à Montcy-Notre-Dame près de Charleville-Mézières (08). Il illustre le légendaire et l'imaginaire de l'Ardenne depuis 2003. En digne enfant du pays, il vit à Bogny-sur-Meuse (*) au pied de Château-Regnault, le monument dédié aux 4 Fils AYMON, dont il est l'un des hérauts actuels.

De formation Beaux-Arts et Infographiste publicitaire, il a créé ORIANDE PRODUCTIONS, sa propre maison d'édition régionale et de produits dérivés. Il vient de réaliser le logo d'ELFY PARK au Lac des Vieilles Forges. Ses maîtres (ardennais) : Pierre DUBOIS et René HAUSMAN.

Il entre dans l'histoire de Féerie en créant son premier Festival, le Printemps des Légendes, à Monthermé (08) en 2009 (4500 visiteurs) et en 2012 (6000) visiteurs, et qui fera école. Une autre équipe indépendante prend sa suite en 2014.

Il a aussi partagé et réalisé beaucoup de choses avec Maryline MAILLET, dont ce Festival et le Centre des Légendes et d'Elficologie, initié au petit village des Hauts Buttés (près de Monthermé - le Mont Hermé ?), campé par Julien GRACQ comme le hameau des Falizes dans son roman « Un balcon en forêt » (1958). Son église de pélerinage contient la plus grande collection d'ex-votos de France.

Hervé participe aussi activement à l'expression de l'axe féerique Ardenne-Bretagne, dont il est l'un des initiateurs. Musicien et joueur de cornemuse irlandaise (uillean pipes) et autres, il a fondé la troupe interceltique du Bagad Arduinn. Aujourd'hui, passerait-il autant de temps avec le biniou qu'avec ses crayons et son ordinateur ?

Troubadour sympathique, atypique, inspiré, attachant, jusque dans ses contradictions et sensibilité. Et parfois mal compris. Autant artiste que communicant dans l'âme, et à 48 ans, témoin incontournable de l'esprit ardennais et féerique actuel.

 

Bibliographie

 

Pique-Nique au Volcan, 2003, Edition Orphie,

Le petit guide de la féerie en Ardenne, 2006, Ed. SEA,

Le petit guide de la sorcellerie en Ardenne, 2006, Ed. SEA,

Le poisson bleu de Monsieur Chagall a disparu, 2010, Ed. RMN Jeunesse,

Le Cheval et l'Epée ou Les quatre Fils Aymon, 2010, Ed. Oriande Productions,

Ardennes Contes et Légendes, 2013, Ed. Noires Terres,

Ardennes et Bretagne les soeurs lointaines d'Albert MOXHET, 2013, Ed. Musée en Piconrue

(Participation au collectif d'illustrateurs, couverture et double page intérieure).

 

Sites : www.hervegourdet.comwww.festival-feeriques.comwww.centredeslegendes.fr

(*) et aussi l'un des « premiers », car Bogny fut créé le 1/1/67, juste après sa naissance, par la fusion de 3 villages.

 

Entretien entre Eric LE NOUVEL (ELN) ET Hervé GOURDET (HG)

 

(ELN)

Cher Hervé, bonjour

Tu as pris place dans l'univers de la féerie à la française, ardennaise et francophone, et tu n'as pas fini de nous surprendre et de rebondir, tel un vrai Nuton, digne fils spirituel de Maugis et d'Oriande.

Chez nous, la règle de l'interview est d'abord que Féeric, à l'école druidique et kabbalistique de ses parents, Marlin et Viviane en Brocéliande, dresse ton portrait initiatique, pour mieux en débattre ensuite.

« Ton chemin de vie est 9/18, l'universel par la Vie. Capricorne / Scorpion, le programme de ton Ange est NEMAMIAH - Discernement (N°57).

Ton sentier séphirotique est Hochmah-Tiphereth-Hod, soit de trouver l'équilibre entre la sagesse du Père, la révélation de l'indivualité et la conscience rationnelle.

Lames de Tarot : XVII - L'EMPEREUR et XV - LE DIABLE.

Remarquons que le Texte Traditionnel parle d'un individu singulier dans la masse indifférenciée, sortant à découvert, à l'attaque du terrain ennemi, pour se réaliser, se transmuter dans la confrontation.

La section de la Torah qui te correspond est CHEMOT (Les Noms), le premier texte de L'EXODE.

A ce titre, nous sélectionnons le passage du Buisson Ardent, qui corrobore des indices de ton thème.

A savoir que ton degré d'âme te rend porteur d'une révélation, la féerie, et d'une mission, la transmettre, ainsi que de ta rédemption, ton accomplissement à travers l'exil.

Comme tu le vois, Féerie mène à tout. Et tu n'es même pas obliger d'en sortir, comme de ton Ardenne, parole de Féeric. »

Il est bon ton aujourd'hui de ne pas se prendre la tête, de privilégier la forme au fond, de s'en remettre au cerveau droit et à l'image. Et de communiquer à travers les lucarnes de facebook et twitter.

Alors, si tu le veux bien, allons dans le sens de ton destin, et que ceux qui t'aiment (ou pas) nous suivent, ou changent de page...

 

1 - Commençons par la Féerie à la française, ardennaise et francophone.

 

Ainsi donc, tout ce monde du Petit Peuple a commencé à éclore à la fin du second millénaire, dans la lignée des oeuvres elfiques de Pierre DUBOIS, puis l'explosion en chaîne, livres et cinéma, du Seigneur des Anneaux et d'Harry Potter. Pêle-mêle avec l'apport de la culture anglo-saxonne et belge, le néo-celtisme, la singularité régionale bretonne et ardennaise, etc.

NB : est présumé francophone celui qui agit dans l'Ardenne franco-belge.

Tu es bien représentatif de ce courant-là dès 2000-2005, accompagnant par ailleurs l'essor des Fêtes médiévales en Europe, n'est-ce pas ?

- (HG) :...

Aujourd'hui, le courant fantastique est vaste, mais disons que la production graphique, littéraire et événementielle autour de Pierre DUBOIS, définit un certain format, et genre - Féerie, la tradition renouvelée - que l'on pourrait décrire comme « dessine-moi une fée ou un lutin. »

Et dont la saveur n'est pas celle du look gothique et glacé du bit-lit urbain, et de ses auteurs souvent figés, sur des mètres-linéaires croissants de piles de livres anonymes. Bof et Beurk !

Ceci dit, il est temps de tracer les contours provisoires de l'Arbre de Féerie afin de lui donner un sens nouveau. La dernière performance des Escales imaginaires d'ATREBATIA, en Février 2015 en la belle ville d'Arras (59) montre que le mouvement féerique s'organise, se propage, et s'amplifie pour notre plus grand bonheur.

 

(© Total Kabbale de Maggy Whitehouse - Ed. Trédaniel)

Cliquez sur le lien ↓ 

                              L'ARBRE SEPHIROTIQUE IDENTIFIE DE LA FEERIE A LA FRANCAISE ET FRANCOPHONE   

 

Voilà, Hervé, selon toi, qui ai-je oublié sur la liste ?

- (HG :)...

 

2. Légendes et Chimères

En Terre de Légende, il y a l'unité de lieu, d'histoires et de valeurs pour un peuple comme on me l'a confirmé à Piconrue (Bastogne).

Les Chimères, c'est autre chose : elles vont et viennent au gré des humeurs de l'âme du monde.

Re : Les Chimères de Gérard de NERVAL qui a écrit là ses plus belles pages de poésie, dans 13 textes, qui nous troublent, et nous enseignent encore :

     A - (EL DESDICHADO)

Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron :

Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée

Les soupirs de la Sainte et le cris de la Fée. 

    B - ( MYRTHO)

Toujours, sous les rameaux du laurier de Virgile,

Le pâle Hortensia s'unit au Myrte vert ! 

     C - (ANTEROS)

Et, protégeant tout seul ma mère Amalécyte,

Je ressème à ses pieds les dents du vieux dragon. 

    D - (A MADAME AGADO)

Cependant la prêtresse au visage vermeil

Est endormie encor sous l'arche du soleil,

Et rien n'a dérangé le sévère portique. 

 

Tous ces passages se réfèrent à l'essence même et aux archétypes de Féerie :

-        A : la Fée.

-        B : le syncrétisme religieux : par exemple, le principe féminin (la Grande Déesse) transmis dans la Vierge Marie (cf. le livre Les brumes d'Avalon  de Marion Zimmer BRADLEY.)

-        C : Amalek renvoie aux Forces du Grand Mélange, au Dragon, à l'époque pré-diluvienne,

            à l'ancienne ontologie, dont la féerie porterait le souvenir (voir après.)

            Cela croiserait le rapport très particulier du poète à sa mère morte jeune en Silérie, et qui sera l'obsession fatale de sa vie.

            Pour la suite sur Amalek-Haman et Nuremberg, voir Le Code d'Esther sur notre site ou en  librairie.

-        D : Les principes sacrés sont enfouis dans l'inconscient. Ils ne sont pas visibles, sauf à travers des masques des symboles, et participent à des temps futurs et récurrents.

Il existe bien à toute époque une poésie, une féerie initiatique. Qu'en penses-tu ?

Nous verrons par la suite l'enjeu caché des 4 Fils AYMON.

-  (HG) : ...

 

3 - Parlons de Féerie, et de sa place spécifique dans l'expression de l'inconscient.

Dans l'Arbre de Vie, ses créatures fantastiques (Elémentaux, fées, lutins, etc) évoluent dans sa partie « inférieure », de Malkhouth à Tiphéreth, en passant par Yésod-Netzah-Hod : soit les forces de l'inconscient.

Aujourd'hui, cette forme d'expression se développe bien davantage sur la forme, l'image, dont les lettres composent aussi le mot magie, quitte à s'y emprisonner dans une forme de bégaiement virtuel et complaisant, manifestant là un certain degré d'involution-évolution.

Seuls les grands auteurs comme JRR TOLKIEN, ou JK ROWLING, arrivent à équilibrer le fond, ou son intention puissante, par la forme, le style, et la consécration au cinéma.

J'ai une théorie sur la féerie, hormis l'approche jungienne, genre mineur qui porte dans son propre langage des thèmes majeurs, mais témoigne aussi de notre traçabilité ontologique au fil des époques.

Je m'explique : les premiers fondements de notre civilisation humaine « récente » datent de l'avant- dernier Déluge, soit peut-être environ 10000-13000 ans, lorsque les Sept Lois noahides s'imposèrent, reflétant la nouvelle alliance conclue entre Dieu et Noé sous le signe de l'Arc-en-Ciel.

Auparavant, le grand chambardement était dû au chaos des forces du Grand Mélange, issu des engendrements entre les Anges et les filles de la Terre (cf. Genèse) ; et aussi ceux entre les animaux et les humains.

Dans l'Arche de Noé entrèrent les animaux purs, sept couples, et ceux dits impurs (*).

Déjà, 7 + 2 = 9, l'humanité. Jean BOTTERO ne disait-il pas que le Livre de la Genèse (BERESHIT) est de fait un volume pré-Yavhite de la Torah ? Donc à vocation universelle (**)

Qui pourra dire dans cette histoire digne de GILGAMESH, et remontant à plusieurs milliers d'années, et relatée bibliquement bien après, si ces drôles de créatures étaient réellement casher ?

« On nous cacherait quelque chose » à grand renfort de symboles...

Le Déluge recouvra ces mutations comme autant de refoulement dans notre inconscient collectif.

Celui-ci, le dernier en date, daterait de -1500 av JC (explosion du volcan de Santorin, disparition de l'Atlantide, inspirant par la suite les Hébreux dans leur traversée de la mer des Joncs vers Canaan.)

La féerie peuplée de créatures mi-angéliques, mi-animales, mi-humaines, avec la rémanence de pouvoirs surnaturels, nous ramènerait à cette lointaine origine. Le fond celte de JRR TOLKIEN en témoigne, dans ses racines indo-européennes, elle-même reflet d'une époque beaucoup plus ancienne, au début d'Homo Sapiens, ou d'Homo Néanderthalensis...

(*) in NOAH 7, 2.

(**) La Bible et ses fantômes, Didier DUMAS - DDB.

 

Elle borderait le premier âge de notre ontologie (pré)noahide, qui s'épanouira ensuite par les Tables de la Loi, la Torah, la Loi du Père. Puis le Nouveau Testament, et la civilisation judéo-chrétienne occidentale aujourd'hui à son apogée, et en cours de mutation radicale. Vers le retour progressif à la Loi de la Mère.

Mais, disons-le, au 3° Millénaire, les signes de la nouvelle ontologie apparaissent, et pour nous, Harry POTTER en est le signe parmi d'autres, et son succès nullement anodin. Qu'est-il en jeu dans l'Ecole des Sorciers de Poudlard ?

Rien de moins que l'annonce d'un nouveau monde, dans les relents d'un univers magique nostalgique, toujours présent dans les esprits, qui ne fonctionnera que grâce aux pouvoirs répandus dans toutes les sphères de la société.

La science et la la technologie numérique au service d'un homme « créé à l'image de Dieu » accélèrent l'accouchement d'une humanité néo-luciférienne, qui va progressivement modifier son âme, et non pas la supprimer, pour survivre aux nouveaux défis. Homo Sapiens pourra continuer à le faire.

Si l'on apprécie l'importance proportionnelle des mondes de la finance et de l'image dans nos vies, on imagine ce qui nous attend. Il y a 1000 ans déjà, la prophétie de Jean de Jérusalem annonçait l'émergence d'un monde virtuel plus réel que la réalité elle-même pour notre époque.

En Silicon Valley, on élabore une super-machine capable un jour de créer toutes les autres machines...Dans une génération, les robots commenceront à s'installer, et à remplacer une partie de notre mémoire.

C'est le retour en force de Babel et du Livre d'Hénoch. Il y a des lumières qui aveuglent encore.

Quant à ladite science-fiction, c'est son apothéose, puisqu'elle dépasse de plus en plus la réalité !

En grossissant outrageusement, je dirais que Féerie représente elliptiquement l'alpha et l'oméga de notre ontologie et de notre civilisation de passage, à condition de rester simplement féerique...

En un mot, suivez le guide...

(HG ) : …

 

     4 - L'enjeu de l'Ardenne

C'est là où mon héros Féeric intervient pour nous aider à définir le Code de ARDENNE, en lui ôtant les voyelles, ce qui nous donne en simples consonnes : R-D-NN, soit : Resch - Dalet - Noun/Noun :   ר ד נ ן = principe - porte - tradition sur tradition, soit le principe du passage vers la tradition cachée.

 « Un dieu réside en chaque lieu », mais lequel en Silva Arduinna ? La Forêt divinisée en déesse ?

N'est-ce pas l'occasion de nous parler de l'ELFY PARK dont tu as réalisé le logo ?

- (HG) : …

 

5 - L'un des enjeux caché de Féerie : Le retour du Roi ?

Les observateurs avisés ont compris qu'en Ardenne la Quête du Graal cohabite avec la Walpurgis Nacht, comme la messe avec le sabbat, etc. Mais l'histoire des 4 Frères AYMON, avec Charlemagne et l'Epée Flamberge, Maugis et Oriande, etc. - inscrite dans l'histoire et les paysages, principalement de la France et de la Belgique, mettent l'enjeu symbolique beaucoup plus haut qu'on ne le croit.

Dans notre concept Féeric, les Lieux magiques (*), Viviane, la  mère de Féeric en Brocéliande annonce la dislocation lointaine de l'Europe actuelle, car les lois financières du marché ne peuvent anéantir les anciennes cultures. Il ne resterait à terme que l'ancienne Europe de Charlemagne, à savoir la fondation franco-allemande, le Bénélux, et le Nord de l'Italie, etc.

Elle rajoute pêle-mêle que le Roi (celto-hébraïque) reviendra en Europe, à partir de la Bretagne, tel l'archétype de Charlemagne, issu de la 13° Tribu invisible.  Il retrouvera l'énergie de l'Epée cachée dans le Vercors, ainsi que le Bouclier dissimulé en Ardenne. Car Dagobert II, Roi mérovingien fut assassiné au 7° siècle en forêt de Woëvre, près de Stenay (08), et son corps enseveli dans la Basilique Saint-Rémi...Ouf !

Quand nous parlons de l'Epée à venir, Excalibur et Flamberge renverraient à Ashkalon, l'énergie fugéenne de l'Epée archangélique, comme tu le sais, celle de Sar Mikhaël (Saint Michel), la puissance protectrice des Royaumes de France et d'Israël.

Tout ceci nous relie à une ancienne tradition ésotérique prophétisant le Retour du Grand Monarque, de la contre-initiation, de la lutte contre l'AntéChrist, les conflits majeurs de Gog et de Magog, dans une perspective eschatologique, jusqu'au retour du vrai Roi, qui restaurera l'ordre. Sans oublier la figure récurrente du Christ-Roi.

La croyance judéo-chrétienne s'inscrit dans une perspective messianique porteuse d'une restauration cyclique de l'ordre moral. A la fin des temps, « l'Eternel sera Roi sur toute la Terre ; en ce jour, l'Eternel sera Un et Unique sera son Nom. » (Zacharie 14, 9)

Notre thèse est que si le mythe arthurien perdure, c'est qu'en fait que la figure du Roi Arthur dissimule celle, postérieure, du Roi Charlemagne, et de la suite. Et il n'y a plus qu'un pas à franchir puisqu'Albert MOXHET atteste qu'Ardenne et Bretagne sont des « soeurs lointaines. »

Mon cher Hervé, c'est le moment de rebondir sur ce sujet passionnant.

- (HG) :...

 

6. Sans oublier le Sacré Graal !

Autre clé, le Graal. L'Universitaire Yona DUREAU nous en donne une clé majeure d'interprétation, liée à la Royauté sur Terre et au Ciel. (*)

« La légende du Graal se fonde sur une problématique très significative pour un hébraïsant. Le roi a péché, et son péché a déséquilibré le monde d'en bas en déséquilibrant le monde d'en haut, puisqu'il représente l'ordre supérieur par sa propre hiérarchie sur terre.

Pour réparer cet ordre perdu, et devant le trône vide où le roi ne siège plus, ce trône qui est aussi appelé le siège interdit, il faut retrouver le Graal, le Kos, qui permettra la réinstauration du Kis, du siège de la royauté divine sur le monde, et rétablira ainsi l'équilibre cosmique.

(*) in notre site, La Route du Code.

En termes juifs, la royauté divine, la Shekhina (Présence divine) a quitté le monde qui en est déséquilibré, et il faut réparer le monde par des actes de prières, par le Kos, pour rétablir le Kis. »

Pas mal non plus ce Sacré Graal-là en version originale ?

Alors, quid du Graal et de la Table Ronde en Ardenne ? Le thème du dernier Printemps des Légendes 2014 à Monthermé (08), n'était-il pas Ardenne : la Terre du Milieu , soit le 2° tome du Seigneur des Anneaux  qui précède le troisième, Le Retour du Roi...

- (HG) : ...

 

7 - Au fait, le Printemps des Légendes (PDL)...

Difficile chemin du Troubadour, chantant l'âme du monde livrée aux enfants, aux fous et aux artistes, et instrument des Puissances qui reprennent ce qu'ils ont donné un temps.

Tu avais passé la main en 2013 pour ton enfant, le PDL, dont tu es le créateur reconnu avec Maryline MAILLET.

Parenthèse : tu avais remarqué dans Le Seigneur des Anneaux que Gandalf lui-même dans sa chute portait une robe grise. Et quand il remonte à la lumière, elle est devenue blanche. Ainsi va la voie alchimique du Solva Coagulaque (Dissoudre et re-Coaguler).

En 2015, tu viens d'annoncer que tu reprenais ta marque.

Dommage, il aurait mieux valu continuer avec toi comme Président d'honneur, non ?

Ah, l'Ardenne, le pays où l'on n'y arrive jamais (ensemble)...

- (HG) : ...

 

8 - Ardenne, le noeud gordien ?

A mon tour de vider mon sac.

A Monthermé, et même Bogny-sur-Meuse, c'est pas la Fée Clochette, mais plutôt la Fée Clochemerle, spécialité de la France profonde. Certes ce n'est pas non plus Bogny & Clyde...sans parler que Pépé Crochet rôderait toujours dans la Meuse.

Mais à l'ombre étincelante de Château-Regnault, en suivant le Pas Bayard, cela fait plutôt désordre, alors que futur Roi, le Plan, compte déjà sur vous. Les Fils AYMON, où êtes-vous ?

En d'autres termes, purquoi n'arrivez-vous pas à vous entendre et à avancer ?

Il vous manque sûrement une Claudine GLOT. Et les politiques ne vous entendent pas.

Mais sans stratégie crédible....

Il y a foule de personnages féerique, mais toujours pas un logo sur l'Ardenne féerique (à part PDL et ELFY Park).

Quant au concept global d'une Ardenne franco-belge, est-ce une réalité ou un mythe ?

La problématique wallone ne change-t-elle pas la donne ?

Quitte là encore à bâtir des projets communs, et sans vaine polémique, j'ai cru comprendre que la fourmi francophone voisine est plus emprunteuse que partageuse...

Et Astérix reste sur ses gardes face à Tintin dans le no man's land ardennais à la frontière incertaine.

- (HG) :...

 

9 - Peux-tu nous nous parler de tes projets littéraires, la Saga des 4 Fils AYMON en BD, sans oublier le CLEA ? La Librairie Plume et Bulle vient de renaître à Charleville-Mézières (08). L'éternel recommencement au pays de Rimbaud ?

maugis

 

- (HG) :...

10 - Quel regard portes-tu sur la féerie à la française et francophone ?

 

Pléthore d'artistes et d'auteurs de niveau inégal, au contenu souvent incertain, mais vive la créativité et l'expression. Mais quand on voit la saturation du monde de la BD, on peut se poser des questions.

Rappelons que dans une librairie Jeunesse d'aujourd'hui, Féerie est reconnue, mais ne pèse qu'un rayon. Quand on visite le Salon du Livre et de la Presse jeunesse (SLPJ), on est ébahi par l'énergie de l'évènement, la quantité et la qualité des titres, où sans voie initiatique véritable pour les lecteurs, point de salut. Un phénomène remarquable typiquement français.

Sans parler des Conventions mangas, où là c'est le délire.

N'y a-t-il pas besoin d'un renouvellement du contenu féerique ? Le monde change, et Richard ELY continue à « sucer son pouce » (sic), rue des Asperges...

- (HG) : …

 

11 - « C'est le Légendaire qui va sauver la planète... »

 

...lançait Pierre DUBOIS (*) en parlant d'écologie de l'âme. La féerie pourra-elle fonctionner longtemps sans se soucier aussi de l'écologie de la planète ? A terme, la féerie ne rimera-t-elle pas avec l'écologie ? Après tout, l'âme et la nature vont de pair, pas vrai...?

- (HG) :...

 

12 - Planète Féerie

Féerie se propage en Europe. Est-ce un rendez-vous cyclique dans la trame du temps et plutôt néo-celtique ?

Après la percée des deux locomotives du secteur (non Steampunk !), Le Seigneur des Anneaux, son supplément Hobbit, et Harry Potter, voici l'apothéose de Game of Thrones, l'heroic-fantasy médiévale...

Richard ELY (encore lui !) propose que le 1° Mai devienne la fête de Féerie.

D'accord sur le principe d'une telle fête au mois de Mai - excellente idée - mais pas le 1° de ce mois, car inutile de concurrencer la Fête du Travail.

(*) Pierre DUBOIS dans Vidéo Dailymotion, interviewé par « Les Féeries du Bocage » le 31/3/13 à Mons.

Le monde symbolique a sa juste place : je propose le jour (variable) de la pleine lune. Après tout dans la tradition hébraïque, la nouvelle Lune ( Hoch Hodech) est un jour d'attention particulier pour la femme. Alors, pourquoi pas la pleine Lune de Mai pour le Petit Peuple ?

Sinon, sans remplacer les innombrables Croix, autels et statues qui spiritualisent et égayent nos campagnes, et retourner au paganisme, pourquoi ne pas créer des nouveaux repères féeriques, à base de fées et de trolls ?

Comme compléments des nains de jardin (chers à Amélie POULAIN), que l'on placerait sur nos barrières, clôtures, arbres, puits, etc. et autres ?

Malek CHEBEL a écrit « Shéhérazade a féminisé le monde », grâce à ses Contes, dans « Les 1001 nuits. » (*) Pour un supplément d'âme dans la vie quotidienne, pourquoi ne féeriserions-nous pas aussi notre environnement ?

Afin que les « cris de la fée », chers à Gérard de NERVAL, fassent un peu bouger le « sévère portique », et que le « Myrte vert » se souvienne du « pâle Hortensia.»

Une façon de répondre par sa propre énergie au marasme moral qui rôde, pour un effet papillon ?

Chimères chimériques tout cela ? Tu en as d'autres à nous proposer ?

-  (HG) : …

 

13 - Hauts les coeurs

Cher Troubadour, terminons en musique.

C'est bien par elle que les Bretons, et les autres « celtes », entretiennent leur racine sacrée et accèdent au niveau de l'universel. D'où le succès du Festival de Lorient. Nolwenn LEROY et Cécile CORBEL surfent sur la vague, et tant mieux, car il faut veiller à occuper le quotidien.

Face à l'affaiblissement de la tradition catholique, cette résurgence néo-celtique, même en partie artificielle, mais qu'importe, pourra-t-elle continuer à créer de nouveaux fruits ?

Après tout, selon le Kabbaliste Emmanuel LEVYNE, « BREIZH est le pays du commencement, et non de la fin, et du principe (**) »

Les lettres de son nom sont incluses dans BERESHIT, le premier mot de la Bible :

Au Commencement, en-tête, dans le Principe..), qui peut se lire aussi BRIT ESCH, l'Alliance de Feu...

La Loi du Triskell  n'est-elle pas mort et résurrection, Force de Vie manifestée cycliquement ?

Certains accords des Bagads (Lann Bihoué), du grand Alan STIVELL, etc. ne témoignent-ils pas ce cette Vibration sublime, universelle et éternelle ?

Et toi là-dedans, avec l'axe musical Ardenne-Bretagne ?

- (HG) :...

 

 

Merci à toi, le Troubadour. RV en Ardenne pour de nouvelles aventures....

 

© Eric LE NOUVEL 

 

(*) Psychanalyse des 1001 nuits, Malek CHEBEL, Payot.

(**) in notre site, Breizh-Bereshit, La Kabbale de Bretagne.

Toutes illustrations et photos, Copyright Hervé GOURDET.

Web Analytics